09242017Headline:

Le Chef de l’Etat ivoirien a regagné Abidjan après un séjour en France.

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a regagné Abidjan, ce jeudi 31 Août 2017, dans la soirée, après un séjour en France.

Le Chef de l’Etat qui avait à ses côtés, la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, a été accueilli à son arrivée par le Vice-Président de la République, S.E.M. Daniel Kablan DUNCAN, des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel ainsi que par la hiérarchie militaire.

Dans la déclaration faite au pavillon présidentiel, le Président Alassane OUATTARA a indiqué qu’après quelques jours de congés, il a rencontré ce jeudi 31 Août 2017, à
Paris, le Président de la République française, S.E.M. Emmanuel MACRON, au cours d’un déjeuner de travail ; tout comme la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, qui a également eu, de son côté, un déjeuner avec son homologue française, Mme Brigitte MACRON.

Ce déjeuner a été, selon lui, l’occasion d’un échange de vues « très approfondi » qui a duré près d’une heure et demie, au cours duquel ils ont évoqué ensemble des questions bilatérales, notamment en matière de coopération et de sécurité, mais également des sujets d’ordre régional, la préparation du prochain Sommet Union Européenne – Union Africaine et le terrorisme.

En matière de coopération bilatérale, le Président de la République a souligné avoir remercié les autorités françaises pour le soutien apporté à la Côte d’Ivoire pour le financement du programme de développement ; un effort de 2 milliards d’euros que la France a consenti dont 1,4 milliard prévu pour la construction du métro d’Abidjan.
Cet engagement très important est, a-t-il fait remarquer, l’un des plus élevés que la France ait eu à faire dans sa coopération bilatérale aussi bien au niveau du Gouvernement qu’à celui de l’Agence Française de Développement et du Trésor français.

Parlant du métro d’Abidjan, le Chef de l’Etat a révélé que le lancement des travaux est prévu pour fin novembre prochain, à l’occasion de la visite à Abidjan, du couple présidentiel français. Cette infrastructure, a-t-il ajouté, permettra de décongestionner la ville d’Abidjan.
Au plan sécuritaire, il a affirmé s’être accordé avec le Président Emmanuel MACRON sur la nécessité de renforcer la coopération au niveau des renseignements, de la surveillance et de la formation.

S’agissant de la monnaie (le Franc CFA notamment) qui suscite beaucoup de débats ces derniers temps, le Président Alassane OUATTARA a dit avoir relevé avec son homologue français, la solidité de cette monnaie. Laquelle monnaie est, selon lui, surveillée de près et donne satisfaction dans la gestion globale de l’économie et des finances, tout en tenant compte des besoins des populations.

De plus, pour le Chef de l’Etat, cette monnaie maîtrise l’inflation et a une très forte attraction puisqu’elle est utilisée non seulement par les huit Etats membres de l’UEMOA mais également par tous les pays voisins et même au-delà.
C’est pourquoi, ont-ils convenu, selon lui, d’apprécier les évolutions à entreprendre.
A cet égard, en sa qualité de Président en exercice de l’UEMOA, le Président Alassane OUATTARA a dit qu’il fera le compte-rendu de l’entretien avec le Président français à ses homologues de l’Union.

En tout état de cause, le Chef de l’Etat a indiqué qu’avec ses pairs, il suit de très près l’évolution de la situation extérieure et que le FCFA est une monnaie « appropriée », couverte aujourd’hui à 75% par des devises que détient la Banque centrale. De plus, la zone a un matelas de devises, selon lui, correspondant à cinq mois d’importations alors que la norme habituelle est de trois mois.
Pour terminer sur cette question, le Président de la République a souligné l’ambition
des Chefs d’Etat de la zone UEMOA d’élargir cette Union à une monnaie de la CEDEAO, en temps opportun.

Sur la question du terrorisme, il a indiqué qu’il s’est félicité, avec son homologue Emmanuel MACRON, des efforts faits par les différents pays et surtout des conclusions de la dernière réunion entre des dirigeants européens et les Chefs d’Etat du Niger et du Tchad. Pour lui, il est important de financer le G5 sahel et les différents pays concernés par cette question.

Evoquant l’organisation, les 29 et 30 novembre 2017, à Abidjan, du Sommet UE – UA, le Président de la République a annoncé que c’est un évènement important qui réunira plus de 80 pays européens et africains autour du thème se rapportant à la jeunesse. Il a promis de faire en sorte que ce Sommet soit un véritable succès.

Après avoir remercié le Président Emmanuel MACRON, son épouse, Brigitte MACRON ainsi que les autorités françaises, le Président Alassane OUATTARA a dit sa joie de regagner la Côte d’Ivoire et a souhaité une bonne fête de Tabaski à toutes et à tous.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment