07202024Headline:

LE GOUVERNEMENT RÉPOND À THIAM APRÈS SES CRITIQUES SUR L’INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN

En meeting à Soubré le samedi 22 juin dernier, Tidjane Thiam, président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), n’a pas mâché ses mots en critiquant la gestion du président Alassane Ouattara.

Les critiques de Thiam
Il a pointé du doigt les inégalités croissantes dans la répartition des richesses et la dégradation de l’Indice de Développement Humain (IDH) du pays. « Gouverner, ce n’est pas seulement la fierté d’être élu ou de se maintenir au pouvoir, c’est d’abord et avant tout, apporter des solutions concrètes aux préoccupations et aux souffrances des populations qui nous ont accordé leurs suffrages », a déclaré Thiam devant une foule enthousiaste. Il a souligné que « le quotidien des Ivoiriens est plus que difficile, ils doivent faire face à des défis majeurs et de sérieuses difficultés pour prendre soin de leurs familles ».

Selon lui, l’IDH de la Côte d’Ivoire a chuté de la 159e à la 166e place sur 193 pays en un an, plaçant le pays parmi les 30 derniers au monde. Ces propos n’ont pas laissé indifférent le gouvernement. Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement.

La réaction du porte-parole du gouvernement
Lors du traditionnel point de presse du Conseil des ministres qui a eu lieu ce mercredi 26 juin 2024, il a répondu fermement aux critiques du président du PDCI-RDA, rappelant à ce dernier les réalisations du président Ouattara en matière d’infrastructure et de services publics.

Pour les questions d’IDH, je peux comprendre qu’au nom de la politique on veuille s’accrocher à quelque chose, mais parfois, c’est important d’éviter de s’accrocher à des écrans de fumée
« La réalité, nous invite à relire l’adresse du chef de l’Etat devant le Congrès. La réalité c’est au taux d’électrification qui avoisine les 90%. Nous sommes passés de 2850 localités environ à plus de 7500 localités électrifiées en 2022. C’est cela la réalité. La réalité c’est la qualité de notre électricité avec le taux moyen de coupure qui était de 47 heures et qui est passé à 29 heures. En termes d’adduction d’eau, nous avons dépassé les 70% et nous avoisinons les 75% du taux de couverture », a détaillé Coulibaly.

Il a également évoqué les progrès dans le secteur de l’éducation et de la santé. « Concernant les chiffres du PS Gouv, ce sont plus de 35 salles de classes qui ont été achevées et livrées, plus de 42 collèges de proximité qui ont été livrés. 75% de la population ne marche pas plus de 5 km avant de trouver un centre de santé de premier contact », a-t-il ajouté.

En réponse spécifique à l’IDH, Coulibaly a souligné que la note de la Côte d’Ivoire est en nette progression depuis l’accession au pouvoir du président Ouattara, passant de 0,46 en 2011 à 0,53. « Pour les questions d’IDH, je peux comprendre qu’au nom de la politique on veuille s’accrocher à quelque chose, mais parfois, c’est important d’éviter de s’accrocher à des écrans de fumée. La manipulation doit avoir des limites surtout que nous sommes en face des sachants. Ce n’est pas bien de résumer les questions d’IDH à une question de rang sans voir qu’il y a eu progression et que nous sommes en croissante progression, si ce n’est du populisme, ça n’est vraiment bien loin », a-t-il conclu.

 

What Next?

Recent Articles