08172017Headline:

le litige maritime entre le Ghana et la Côte d’Ivoire vire à un combat spirituel

Nicholas Duncan-Williams

Le pasteur principal de l’église Christian Action Faith Ministries (CAFM), Nicholas Duncan-Williams, a demandé aux ghanéens à ne pas être indifférents du litige frontalier maritime qui oppose le Ghana  à la Côte d’Ivoire  et à remettre l’issue de cette affaire à Dieu dans la prière.

Duncan-Williams s’est exprimé sur ce différend lors du réveillon du nouvel an dénommé « Crossover » à Accra. 

En vue de maintenir les bonnes relations qui existent entre les deux pays, le leader religieux a demandé aux croyants de prier pour avoir une solution divine à cette discorde frontalière.

Des raisons de son exhortation au recours à Dieu, le leader du CAFM dit craindre que ce différend maritime n’affecte les relations harmonieuses qui existent entre les eux pays.

A l’origine du dispute portant sur cette frontière maritime riche en pétrole, il urge de rappeler que le Ghana avait annoncé en 2007 avoir découvert un important gisement de pétrole au Cap Three Points. La Côte d’Ivoire pour sa part a contesté la paternité du Ghana  sur la zone riche en pétrole située à la frontière des deux pays. De ce qui précède, il ressort que les deux pays ne sont pays ne sont pas du même avis sur le tracé de leur frontière maritime.

Les deux pays avaient initié des pourparlers pour résoudre ce différend à l’amiable depuis trois ans mais eu égard aux incompréhensions qui persistent, le Ghana a saisi le Tribunal International du Droit de la Mer (TIDM) pour régler une fois pour toute cette affaire. Après la saisine du Ghana, la Côte d’Ivoire a aussi sollicité le même tribunal onusien pour trancher le litige maritime en question.

Mensah, Lomé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment