12172018Headline:

Le ménage continue au sein du PDCI-RDA, Jean-Marc Bédié subit la colère de son oncle Bédié.

Henri Konan Bédié s’est voulu très ferme face à la « déviation » de Jean-Marc Bédié. Le président du PDCI vient de démettre son neveu de ses fonctions à cause d’une pétition que ce dernier a initié pour rapprocher les présidents du PDCI et du RHDP unifiée.
Dans l’imaginaire populaire africain, « le chat mange ses propres enfants pour que la souris ait peur d’elle ». Cette métaphore sied bien à la situation qui prévaut au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Jean-Marc Bédié Anyra avait en effet initié une pétition auprès des secrétaires de section du PDCI aux fins de rapprocher les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Il dit avoir pris cette initiative avec la caution de son oncle, qui n’est personne d’autre que le président du PDCI.

Cette attitude n’a pas été du goût de la direction du parti septuagénaire qui l’a aussitôt désapprouvée. Le Professeur Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, est en effet monté au créneau pour indiquer à l’endroit de tous les responsables et militants de base du parti que « le président Henri Konan Bédié n’a mandaté personne pour faire signer une pétition ».

Et comme il fallait s’y attendre, la sanction contre Jean-Marc Bédié vient de tomber. Le neveu du “Sphinx de Daoukro” a été limogé de son poste de Président du comité de gestion du site Web et de l’Economie numérique du PDCI-RDA. Ainsi que l’indique un communiqué y afférent :

« Monsieur Jean-Marc Bédié Anyra est relevé de ses fonctions de Président du comité de gestion du site Web et de l’Economie numérique du PDCI-RDA. Le secrétaire exécutif du parti, chef du secrétariat exécutif et le secrétaire chargé de la Communication et de l’information, sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution de la présente décision. »

Notons que Jean-Marc Bédié n’est pas à son premier acte de défiance. Lors des élections municipales, le neveu de Bédié s’était présenté en indépendant contre le candidat du PDCI.

Si donc Henri Konan Bédié n’a pas épargné sa propre descendance par cette mesure disciplinaire, ce ne sont donc pas les autres militants qui n’ont pas de liens de parenté avec lui qui seront épargnés en cas d’indiscipline.

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment