07182024Headline:

Le Niger crie au vol de son pétrole au Bénin

Au Niger, le Ministre du pétrole est allé s’assurer de fermeture effective des vannes de l’export du pétrole vers le Bénin. A l’occasion, Mahaman Moustapha Barké s’est adressé aux personnels des sites. Dans un message ferme, il a dénoncé le vol du pétrole nigérien et invité ses concitoyens à plus de vigilance et de patriotisme.
Selon Mahaman Moustapha Barké, le pétrole du Niger est volé en absence de ses représentants sur le lieu de chargement
Comme l’a indiqué AFRIQUE SUR 7 dans un précédent article, le Niger a mis sa menace en exécution en fermant la satiation initiale du Pipeline. Le Ministre du pétrole, Mahaman Moustapha Barké, s’est déplacé en personne pour aller constater la mise en vigueur de la décision du général Tchiani. On peut clairement voir que des chaines et des cadenas ont été posés sur les vannes pour empêcher toute action pouvant envoyer le pétrole vers la plateforme de chargement de Sèmè-Podji (Bénin).

Absent de la plateforme de chargement, le Niger pense que son pétrole est volé. « On ne peut pas accepter d’être assis, pendant que notre pétrole est volé par d’autres personnes, parce que nous ne sommes pas présents là où on le charge », a affirmé le ministre Mahaman Moustapha Barké.

Nous ne pouvons pas admettre ça. Aussi longtemps que ça durera, aussi longtemps que le Bénin et Wapco ne se seront pas entendus pour que le Niger puisse assister au chargement et contrôler ce qu’on charge, nous n’accepterons plus d’ouvrir ces vannes.

Mahaman Moustapha Barké
L’autorité ministérielle a invité ses agents nigériens a fait preuve de patriotisme pour tenir dans la crise. « Quel que soit ce que ça va nous coûter, nous sommes prêts à assumer et chacun de nous doit le comprendre comme tel. Il ne s’agit pas de penser aux intérêts immédiats. Si nous ne profitons pas de ce pétrole, nos enfants et nos petits enfants en profiteront », a déclaré le ministre Barké.

What Next?

Related Articles