06222024Headline:

Le Niger va prendre « toutes les dispositions » pour libérer ses citoyens arrêtés au Bénin

Le Niger ne compte pas abandonner ses citoyens interpellés à Cotonou. Dans un communiqué publié ce samedi, la Présidence du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) a promis de faire libérer les cinq agents retenus par les autorités béninoises.
Nouvelle sortie des autorités nigériennes sur la crise Bénin – Niger. Cette fois-ci, c’est par un communiqué de la Présidence que le CNSP s’est prononcé. Le Niger a clairement affiché sa détermination à faire libérer ses citoyens. « En tout état de cause, le Niger entend prendre toutes les dispositions pour obtenir la libération sans conditions de ses citoyens pris en otage, défendre ses droits et préserver ses intérêts vitaux », lit-on dans le communiqué.

Au Bénin, le Procureur de la Criet parle d’interpellation suite à une intrusion sur la plateforme de chargement du pétrole, mais Niamey parle de « kidnapping et de pris d’otage » de ses citoyens. Le CNSP indique que les cinq personnes retenues étaient « en mission officielle de supervision et de contrôle des chargements sur demande expresse et insistance de la China National petroleum Corporation (CNPC) ». Il s’agit de la Directrice Générale adjointe de WAPCO, Moumouni Ibra Hadiza ; Ibrahim Ismaël Sissé (Inspecteur pétrolier) ; Mousbahou Dankané (Inspecteur pétrolier) ; Saou Harouna Omarou (Ingénieur pétrolier, cadre de Wapco Niger) et Abdelrazak Gibou (Ingénieur pétrolier, cadre de Wapco Niger).

Le CNSP a fait la genèse de la crise en insistant que le Bénin est le seul responsable de ce qui arrive. Ils accusent particulier le président Patrice Talon de faire des actions hostiles au Niger sous « l’instigation de puissances étrangères ».

Pour finir, le Niger invite la partie chinoise à « prendre ses responsabilités en s’engageant clairement dans le respect de toutes les clauses contractuelles ».

Intégralité du communiqué du CNSP

What Next?

Recent Articles