06222024Headline:

Le Niger veut raffiner son pétrole sur place

Au Niger, les autorités ont annoncé la construction d’une nouvelle raffinerie à Zinder avec un complexe pétrochimique dans la région de Dosso. Cette nouvelle raffinerie va permettre au Niger de traiter son pétrole sur place et de réduire l’exportation du brut.
Le Niger s’engage dans la construction d’une nouvelle raffinerie. L’annonce a été faite par le ministre du Pétrole, Barké Bako Maman Moustapha le 07 juin 2024 ou les travaux du comité technique chargé du suivi du processus du projet ont été mis en place à la direction général des hydrocarbures de Niamey en présence de plusieurs autorités à divers niveaux.

Selon le ministre du pétrole, le démarrage des activités de cette raffinerie prend effet dans 18 mois rigoureusement. «Nous avons un planning qui nous amène à un démarrage des activités de cette raffinerie à la dernière semaine du mois de décembre 2025, c’est-à-dire que nous sommes aujourd’hui pratiquement à 18 mois du démarrage du projet», a révélé le ministre Barké.

Pour l’autorité, les préliminaires ont été effectués déjà. Les partenaires stratégiques et le démarrage des travaux proprement dit seront bientôt une chose effectives. «Ce qui reste à faire aujourd’hui, ce sont la sélection des partenaires stratégiques et le démarrage des travaux», a expliqué le ministre.

En plus, le comité « mis en place doit avoir à l’esprit ce projet, pour lui consacrer tous les efforts qu’il mérite afin qu’il soit mené dans le temps et de la meilleure des façons», a précisé le ministre du pétrole selon des sources locales.

Pour rappel, le comité technique mis en place est composé de 22 membres. Ainsi, il se chargera d’analyser les offres relatives aux propositions techniques et financières du projet, d’élaborer le projet de mémorandum relatif au projet et de préparer l’avis à manifestation d’intérêts.

Cette raffinerie va générer, selon les analyses des autorités, au minimum 100.000 barils par jour «mais elle sera mise en place d’une façon modulaire pour nous permettre d’accélérer le processus et pour cela une étude de préfaisabilité a été faite par nos services» a conclu Barké Bako Maman Moustapha.

What Next?

Recent Articles