10222018Headline:

Le PDCI a été assigné en justice après son refus d’adhérer a parti unifié RHDP.

Après la suspension des dernières décisions du Bureau politique du PDCI-RDA du 17 juin 2018, on assiste à une nouvelle plainte contre le parti fondé par Félix Houphouet-Boigny.

Qui en veut réellement au parti démocratique de Côte d’Ivoire? Depuis le refus du PDCI-RDA d’adherer au parti unifié RHDP, l’on assiste à une sorte de destruction minitieuse du parti dirigé par Henri Konan Bédié. En moins d’un mois, le parti fait fasse à deux procès intentés contre lui par un de ses cadres favorables au parti unifié. Après avoir réussi à faire suspendre les décisions du Bureau politique du 16 Juin 2018, Jérôme Nguessan, vient à nouveau d’assigner en justice son parti aux fins d’ « annulation » du Bureau politique du 24 septembre 2018.

Le bureau politique a « violé les articles 33, 34 et 35 des statuts du Pdci, en reconduisant les résolutions adoptées à l’occasion de la séance du bureau politique de 17 Juin 2018, critiqué devant le tribunal de ce siège parce que irrégulier (…) Dès lors que cet organe est interféré dans un domaine où il n’a point vocation à intervenir du simple fait de la spécificité de chaque organe, le bureau politique du 24 septembre 2018 devra être déclaré nul pour avoir violé une règle de compétence d’attribution et subséquemment, les résolutions qui en ont résulté, devront être considérées comme inexistantes », a-t-il indiqué.

Cet acharnement de Jérôme Nguessan fait désormais croire à certains observateurs que l’homme n’opère pas seul. Derrière lui, se cachent bien des mains obscures qui veulent coûte que coûte voir disparaître le PDCI-RDA au profit du parti unifié RHDP. Mais qui a interêt à voir disparaître le plus vieux parti de Côte d’Ivoire? Lors du Bureau politique du PDCI le 24 septembre à Daoukro, Henri Konan Bédié avait rappelé à toutes fins utiles que le parti qu’il dirige ne disparaitra jamais au profit d’un parti fût-il unifié. «Le seul héritage que le père fondateur et ses compagnons nous ont laissé, c’est le PDCI-RDA», avait-il déclaré une fois de plus pour marteler son refus d’adherer au parti unifié RHDP.

D’où vient alors cet acharnement contre le PDCI-RDA? L’adhésion à un parti est-elle devenue obligatoire en Côte d’Ivoire? Il est temps que le président de la République, Alassane Ouattara, mette un terme à ce cirque judiciaire.

David YALA

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment