12192018Headline:

Le premier jour de la rentrée des classes a fait la grande actualité des quotidiens parus ce mardi 11 septembre, la Fesci revendique la fermeture de certains établissements pour des raisons.

Le premier jour de la rentrée des classes au scolaire a fait la grande actualité des quotidiens parus ce mardi 11 septembre. Si les autorités se réjouissent de son effectivité sur l’ensemble du territoire national, par contre, la Fesci, elle, revendique la fermeture de certains établissements pour des raisons de frais annexes jugés trop élevés pendant que la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara prêche partout la gratuité de l’école.

Pour se rendre compte de l’effectivité de la rentrée scolaire 2018-2019, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a fait lundi 10 septembre une visite de terrain qui l’a conduit au lycée classique d’Abidjan où il s’est réjoui, comme le rapporte le quotidien pro-gouvernemental Fraternité matin, de la bonne ambiance observée et surtout il a salué la trêve dans le milieu éducatif.

Paradoxalement à Fraternité Matin qui présente ce tableau sur l’effectivité de la rentrée scolaire, plusieurs autres confrères ont sorti des aspects peu reluisants de ce premier jour d’école que le quotidien LG Infos a vite fait de titrer : « Premier jour de classe, premier jour de clash ». Selon L’Inter, la rentrée a été perturbée dans plusieurs villes du pays non sans ajouter que la Fesci a bloqué les inscriptions dans plusieurs écoles et lycées publics tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Et sur la raison de cette attitude adoptée par la Fesci, Le Temps croit savoir que c’est pour revendiquer les frais annexes trop élevés. Toute chose que confirmera Assi Fulgence, SG de la Fesci interrogé par Soir Info. « Nous avons fait fermer les établissements parce que nous ne voulons pas de frais annexes. Nous l’avons signifié avant la rentrée et lors de notre Assemblée générale du 08 septembre. Nous nous sommes donnés tous les moyens pour empêcher que les frais annexes soient appliqués dans les établissements scolaires », a-t-il justifié.

Toutefois, le discours ne semble pas être le même qu’on se trouve du côté des parents d’élèves, de la Fesci ou du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. À en croire Soir Info, Kandia Camara en visite au groupe scolaire Aghien des II Plateaux a réaffirmé la gratuité de l’école. « L’école est aujourd’hui gratuite, surtout au niveau du primaire. Il n’ya pas de frais d’inscription pour que les parents puissent inscrire leurs enfants », a-t-elle traduit.

Devant ce discours contradictoire sur les frais annexes, une autre bonne nouvelle a également fait la Une des quotidiens. Celle relative au démarrage des travaux de construction de l’Université de San-Pédro dont l’ouverture est prévue selon Fraternité Matin en octobre 2020 et qui aura coûté à l’État ivoirien, à en croire Le Patriote 95 milliards F Cfa.

À lire aussi cet article : Les souscripteurs d’agrobusiness dans la désillusion totale, Ouattara revient de la Chine avec de bonnes nouvelles

En politique, le rapprochement PDCI-FPI a encore occupé l’actualité avec également la visite de KKB à Laurent Gbagbo. Alcide Djédjé a également rendu visite au siège du RDR à la Rue Lepic pour réaffirmé son soutien au RHDP.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment