10172018Headline:

Le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, prépare la riposte après la suspension des décisions du Bureau politique par la justice.

Le Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, saisi par un membre du Bureau politique (BP) du PDCI-RDA a suspendu toutes les décisions prises par le BP à la réunion du dimanche 17 juin 2018, mais le président dudit parti, Henri Konan Bédié, n’a pas encore dit son dernier mot.

« Bureau politique du PDCI-RDA, le juge suspend les décisions du 17 juin », titre Fraternité Matin, le quotidien progouvernemental. En effet, ce sujet fait la Une de l’ensemble des journaux ivoiriens. Dans sa livraison, le quotidien progouvernemental nous fait savoir que « les décisions du bureau politique du 17 juin 2018 sont suspendues d’application ». Il rappelle que le juge des référés avait été saisi en septembre par Jérôme N’guessan, l’un des 600 membres du bureau politique du PDCI-RDA, et qui avait pris part à la réunion du 17 juin. « Le tribunal a ordonné la suspension de toutes les décisions prises au bureau politique du 17 juin dernier. Notre objectif est de faire en sorte que nos deux présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se retrouvent pour marcher ensemble dans les chemins du RHDP et qu’en 2020, tous les deux désignent le meilleur candidat pour la présidentielle », a confié Jérôme N’guessan, hier, selon Fraternité Matin. Puis le confrère d’ajouter que ce haut cadre du vieux parti milite pour voir revenir le PDCI au sein du RHDP unifié afin que la majorité présidentielle aille en rang serré à la présidentielle de 2020. Il explique que pour obtenir la suspension des décisions du bureau politique du 17 juin, le plaignant a mis en avant les « perturbations » qui ont émaillé la réunion, et qu’il a dénoncé la participation à cette réunion des personnes non membres du bureau politique et fait état de listes de présences irrégulières.

Pour sa part, le quotidien indépendant Soir info titre : « Coup de tonnerre, hier. La justice frappe fort le PDCI, toutes les décisions du parti prises le 17 juin suspendues, Bédié prépare la riposte et annonce un conclave lundi à Daoukro». Dans sa livraison, il nous donne un aperçu du verdict prononcé par le juge Massafola Traoré : « Ordonnons la suspension de toutes les décisions prises par le bureau politique du PDCI, tel que résultant du communiqué final. Mettons les dépens à la charge du PDCI ». Puis le confrère de rappeler les décisions prises à la réunion du bureau politique du PDCI. « Pour mémoire, c’est à cette réunion que le PDCI avait décidé, entre autres, de présenter un de ses cadres actifs à la présidentielle de 2020, et d’organiser son congrès après 2020, pour se prononcer sur son adhésion ou pas, au parti unifié, le RHDP. » Pour terminer, Soir Info fait savoir qu’après la décision de justice contre le PDCI, Bédié annonce un bureau politique, lundi. « La Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) n’a pas mis du temps à réagir à la décision de la justice d’annuler les résolutions de son bureau politique (Bp) du 17 juin 2018. Dès que l’information est tombée, mercredi 19 septembre 2018, Henri Konan Bédié, le président du parti, a donné, dans un communiqué, la date de cette réunion qui avait été annoncée à l’issue du Secrétariat exécutif tenu la veille à Daoukro ». Et le confrère de préciser que cette réunion du bureau politique aura lieu, le lundi 24 septembre 2018, à 11h, à l’hôtel de la Paix à Daoukro. Par ailleurs, cette rencontre est élargie aux membres du comité des sages, d’après le communiqué fait le mercredi 19 septembre, et signé par le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué, au nom de Bédié.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

soir info.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment