09252017Headline:

“Le président ivoirien Ouattara est il tribaliste ? “Repondez….

Si le Président de la République de côte d’ivoire Alassane Ouattara réaffirme sans cesse sa volonté de constituer un gouvernement d`union nationale depuis son arrivée au pouvoir en 2011, de plus en plus de voix s’élèvent depuis peu pour dénoncer le tribalisme au sein de son parti, le RDR. Cependant, doit –on accoler cette tare au régime de Ouattara ?

Attaqué très durement sur cette question du tribalisme par la presse de l’opposition et la presse française quelque mois après son accession au pouvoir, et plus précisément accusé d’avoir nommé plusieurs cadres du nord, le président Ouattara, au cours d’une interview accordé à RFI, était parvenu à confondre ses détracteurs en indiquant de manière désinvolte que c’était un « rattrapage ». Six ans après cette déclaration, le camp du président ivoirien est taxé de tribalisme.

Homme moderne ayant évolué dans les arcanes de la haute finance internationale depuis le FMI, la BCEAO, etc., dans un contexte multiculturel, le Président Ouattara sait, mieux que quiconque, que c`est de la convergence intelligente et positive de toutes les compétences que se réalisent les grandes œuvres et se bâtissent les grandes nations, raison pour laquelle le président ivoirien a plutôt mis l’accent sur l’appel à candidature pour des postes clefs au sommet de l’Etat depuis son arrivée. En la matière, il n`a de leçon à recevoir de personne, surtout pas du FPI ou de LMP dont il succède au trône, mais le camp du président est de plus en plus accusé de traibalisme et régionalisme.

Aujourd’hui le sujet n’est plus tabou et les murmures grandissent dans les rues de la capitale économique, Abidjan à l’intar de la sortie fracassante de l’amical des forces nouvelles traitant le parti d’alassane Ouattara de tribaliste. Pour bon nombre d’observateurs politiques, le  RDR a une direction à coloration tribale à 80 %, En effet la direction du Rdr est composée à plus de 80% de ressortissants du nord du pays. Même la direction nationale de campagne du candidat du Rdr à l’élection présidentielle d’octobre 2010 avait, en son sein, dix (10) ressortissants du nord sur les onze (11) personnes qui la composait.

Selon certains politiques, l’Etat ivoirien aurait donc dû opposer au Rdr, la loi dès sa création. Car la Constitution de la République de Côte d’Ivoire interdit la création de partis politiques sur la base tribale et religieuse.

En attendant donc que ceux qui instruisent ce procès en tribalisme intenté au RDR disent ce qui fonde leur jugement sans appel, nous avons modestement essayé de passer en revue les différentes nominations de ces dernières années pour permettre une visibilité dans la gestion des hommes qui a été celle du président Ouattara ainsi que sa logique de répartition des ressources du pays.

Le constat est clair, les nominations qui sont faites animent depuis un temps les débats nationaux sur la forte coloration nordiste qui se dégage à travers les patronymes.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment