10222018Headline:

Le Procès de Gbagbo et Blé Goudé reprend le 12 Novembre prochain, les partisans des deux hommes continuent de battre le pavé.

Avant la reprise du procès de l’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé le 12 Octobre 2018, les partisans des deux hommes continuent de battre le pavé.

Le 03 Octobre dernier, Cuno Tarfusser, le juge président de la Cour pénale internationale (CPI) répondait favorablement à la demande des avocats de la défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de reporter l’audience pour préparer leur réponse. Avant la reprise de l’audience qui se tiendra du 12 au 15 et du 19 au 20 novembre prochain, les partisans des détenus de La Haye se préparent à la mobilisation des leurs. Ainsi donc, apprend-on, une importante rencontre entre la plateforme de l’opposition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), et la Diaspora ivoirienne a eu lieu le vendredi 12 Octobre 2018 à Paris, pour sonner la mobilisation générale en faveur de la libération de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Cette réunion de remobilisation de la diaspora s’est déroulée en présence des présidents Stéphane Kipré (3e vice-président de EDS), Eric Kahé (4e vice-président de EDS), Christian Vabé (membre du directoire de EDS), Pascal Logbo (membre du directoire) et d’Hortense Assalé (représentante du front populaire ivoirien et membre du directoire). Invité spécial, Tchéidé Jean Gervais, vice-président du FPI et porte-parole de EDS arrivé le même jour d’Abidjan et qui sera bientôt reçu à La Haye par le Président Laurent Gbagbo, informe le site d’informations ivoirebusiness.

« Tous à La Haye le 12 novembre pour aller chercher le Président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé ». Tel est le nouveau slogan de la plateforme de l’opposition ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), depuis Paris.Le procès de Laurent Gbagbo devant la CPI a été reporté après deux jours et demi d’audience. Une pause annoncée suite à la demande des avocats de l’ancien président ivoirien qui veulent préparer leur réponse face à une accusation qui martèle que Laurent Gbagbo a joué un rôle central dans la planification des violences commises contre les partisans d’Alassane Ouattara lors de la crise postélectorale de 2010-2011.

David YALA

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment