12112018Headline:

Le Sommet Chine – Afrique fait le plein.

Le Sommet Chine – Afrique s’ouvre ce lundi 3 septembre 2018 à Pékin. L’on constate de prime abord une forte affluence de chefs d’État africains vers l’Empire du Milieu.
Des 54 États africains, hormis le Swaziland qui n’a osé faire le déplacement vers la Chine du fait de sa proximité avec Taiwan, les 53 autres délégations et chefs d’État africains ont répondu présent à l’ouverture du 7e Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), ce lundi. Ce sommet tournera autour du thème : « Construire une communauté de destin Chine – Afrique encore plus solide pour une coopération gagnant – gagnant ».

Plus d’un millier de participants, parmi lesquels Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies, sont annoncés. Ce sommet est d’autant plus important que la Chine est le premier partenaire commercial du continent. Aussi, les leaders africains espèrent davantage d’investissements chinois dans leurs pays.

A cet effet, le président Xi Jinping a rencontré à tour de rôle, les chefs d’État d’Afrique, notamment l’Ivoirien Alassane Ouattara, le Sénégalais Macky Sall, le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, ou encore le Rwandais Paul Kagamé, pour une renégociation des financements des projets africains par des fonds chinois. Ces financements chinois s’évaluent aujourd’hui à 3 milliards de dollars annuellement depuis 2015, selon le ministère du Commerce chinois.

Notons que plusieurs accords de coopération et la réalisation de plusieurs infrastructures dans divers pays d’Afrique ont été signés. Ces projets s’évaluent d’ores et déjà à des centaines de milliards de dollars. Dans le cadre de l’Initiative “Une Ceinture et Une route”, ainsi que les “Nouvelles Routes de la Soie”, ces investissements sont en passe de s’accroitre.

Ce rapprochement entre la Chine et l’Afrique n’est cependant pas du goût des pays occidentaux qui n’ont cessé d’émettre des critiques. Le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming, tente toutefois de battre en brèche ces critiques : « Les projets de développement chinois ne représentent pas la majorité de la dette des pays africains. »

Rappelons par ailleurs que le Sommet Chine – Afrique s’achève ce mardi 4 septembre. Le prochain sommet se tiendra à Dakar, la capitale sénégalaise, en 2021.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment