03042021Headline:

Législative ivoirienne : N’dia Marie Ange ( PDCI-RDA) se présente pour un second mandat

En Côte d’Ivoire,  les élections législatives doivent se tenir le 6 mars prochain. L’Honorable N’dia Marie Ange ( PDCI-RDA) a décidé de se présenter pour un second mandat.

« Je suis candidate pour un SECOND MANDAT aux ÉLECTIONS LÉGISLATIVES . J’ai quand même une forte interrogation : les DÉPUTÉS PDCI de la législature 2016-2021 ont résisté aux diverses TENTATIONS. Vous venez un matin, vous cherchez VOTRE VOISIN, il s’est envolé pour se retrouver au RHDP . Vous ne savez même plus à qui vous parlez. La gestion du GROUPE PARLEMENTAIRE a été indexée comme raison principale.
Il est vrai que la veille d’un VOTE de loi, nous nous entendons sur une décision et le lendemain matin, on vous oblige à faire le CONTRAIRE. Et je passe…Mais ce n’est pas une raison pour lâcher le PDCI-RDA. Sans les DÉPUTÉS, le PDCI n’existerait plus à mon avis. Alors faisons attention en les jetant en pâture ! Je reçois de nombreux DÉPUTÉS, qui se plaignent de la TRAHISON à laquelle ils font face au sein du PARTI. Ne vous trompez pas de COMBAT. En leur nom, et en tant que VICE-PRÉSIDENTE de L’ASSEMBLÉE NATIONALE, j’appelle à la raison et je fais confiance au PRÉSIDENT du COMITÉ, le MINISTRE BOMBET, doué de sagesse et d’expérience, de ne pas laisser des PERSONNES à l’affût de POSTE, détruire notre PARTI.
Au PDCI-RDA, il faut qu’on ait plus de COHÉSION, plus de SOLIDARITÉ, et qu’on soit moins sensible à L’ARGENT et aux POSTES. C’est difficile mais quand on veut GAGNER un COMBAT et qu’on est dans L’OPPOSITION, il faut que nous soyons de VRAIS OPPOSANTS et que nous ayons de VRAIES STRATÉGIES car ça ne sert à rien de faire MILLE RÉUNIONS. Je ne suis pas adepte de la « RÉUNIONITE ». J’ai choisi de partir, de quitter la PRIMATURE sous le PREMIER MINISTRE AMADOU GON COULIBALY . Quand il a fallu choisir lorsque sont survenues les divergences entre le président BÉDIÉ et le président OUATTARA, j’ai choisi BÉDIÉ. J’ai choisi le PDCI-RDA et le PRÉSIDENT BÉDIÉ, mon PÈRE. Je suis DÉPUTÉE PDCI parce que des gens croient en moi et je suis libre de mes choix. J’ai perdu des AVANTAGES à cause de ce choix mais c’est mon choix. Je ne veux pas faire comme ceux qui feignent d’être au RHDP. Je ne veux pas faire cela, et je ne veux pas apprendre à le faire. On ne me détruira pas par la POLITIQUE. Je demande aux MILITANTS du PDCI-RDA d’être SOUDÉS ; c’est dur mais c’est cela L’OPPOSITION et nous devons apprendre à être des OPPOSANTS. Je demande à DIEU de couvrir ce PAYS, ce BEAU PAYS tant CONVOITÉ, de toutes ses GRÂCES, de donner la SAGESSE et le DISCERNEMENT à nos DIRIGEANTS afin qu’ils pensent au bien-être de nos CONCITOYENS et à l’avenir de la CÔTE D’IVOIRE . J’implore le SEIGNEUR que plus jamais le SANG des IVOIRIENS ne coule. Je suis PDCI de SANG. Si vous me faites une incision sur n’importe quelle partie de mon corps, les lettres PDCI s’écouleront de mes veines. Je pense l’avoir suffisamment démontré. Je suis PDCI parce que mon GRAND-PÈRE était PDCI et chaque acte que je pose c’est en pensant à lui.
Je suis PDCI parce que FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY est PDCI et que le PDCI a développé ce PAYS dans le RESPECT du CHOIX des AUTRES, avec tout le MONDE sans EXCLURE PERSONNE. Je suis PDCI parce que c’est un PARTI d’union, de PAIX où on n’a pas appris à « SE BATTRE », d’ailleurs on ne sait pas se battre tellement nous sommes attachés à la PAIX. En tant que PDCI, je respecte le CHOIX des AUTRES et j’entends qu’en retour les MIENS SOIENT RESPECTÉS. Je m’étais juré de ne jamais faire la POLITIQUE. Ayant vu les déboires de beaucoup de PHARMACIENS engagés en POLITIQUE, cela m’a confortée dans l’idée de ne jamais faire la POLITIQUE. Dans le fond, je faisais la POLITIQUE sans le savoir. Hélas ! la POLITIQUE, si vous ne la faites pas, elle vous fait», dit-elle.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles