12062016Headline:

Législatives à Yopougon / voici – La stratégie des pro-Affi pour lutter contre l’abstention

Angeline Kili-femme affi

Le Fpi d’Affi N’guessan est en compétition à Yopougon avec une liste conduite par l’ancien député Williams Attéby et sur laquelle figurent Sam l’Africain et l’ancien maire Gbamnan Djidan Jean Félicien. Si Yopougon est réputé majoritairement pro-Gbagbo, le boycott prôné par le camp Sangaré n’est pas pour arranger Attéby et ses colistiers.

Conscients de ce fait, des jeunes conduits par Morison Dagrou Loula ont décidé d’aller en campagne contre l’abstention au sein d’un mouvement dénommé « l’Alliance patriotique pour la sauvegarde de la démocratie ». A la conférence de presse que ce mouvement a organisée samedi à Yopougon, il est revenu à Nadaud Clément, un nom bien connu dans la défunte galaxie patriotique, de spécifier la mission que s’assigne ledit mouvement politique. « Bon nombre de nos camarades ont décidé de se mettre en dehors du jeu politique. Nous disons que l’heure est arrivée à travers ces législatives de permettre aux ivoiriens de s’exprimer à travers l’hémicycle en y prenant des places. Le boycott s’il était suivi, est un boulevard qu’on offre au pouvoir pour former un autre parlement monocolore. Nous, notre mot d’ordre c’est d’appeler les Ivoiriens à sortir massivement pour voter les candidats du Fpi, à Yopougon et partout ailleurs », a-t-il expliqué, ajoutant que des espaces de libre expression mobiles seront mis en place dans les quartiers pour faire la sensibilisation, provoquer des débats d’idées et faire comprendre aux pro-Gbagbo que leur intérêt se trouve dans la participation.

Pour les fondateurs de ce mouvement, le temps et le contexte actuels ont fait bouger les choses de sorte qu’ils croient que leur message sera entendu. Ils en veulent pour preuve, les candidatures indépendantes issues du camp Sangaré qu’ils analysent comme un signal fort visant à faire bouger les lignes en faveur d’une opposition unie.

De plus, ils estiment que l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples contre la CEI constitue une pression supplémentaire sur l’institution qui doit à présent prouver sa capacité à organiser une élection irréprochable.

SD à Abidjan

webnews

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment