02252024Headline:

L’Égypte prête à défendre la Somalie face à l’accord Éthiopie-Somaliland

Le président de l’Egypte, Abdel Fattah el-Sissi a exprimé son soutien indéfectible à la Somalie lors de la visite de son homologue somalien Hassan Sheikh Mohamud au Caire. Cette déclaration intervient en réaction à l’accord controversé récemment signé entre l’Éthiopie et le Somaliland.
L’Egypte réitère son soutien à la Somalie
Lors d’une conférence de presse conjointe, le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, a fermement rejeté l’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland. En présence de son homologue somalien, il a déclaré que l’Egypte est disponible à intervenir si nécessaire pour protéger la souveraineté du territoire somalien. L’accord du 1er janvier entre Addis-Abeba et le Somaliland prévoit la location de 20 km de côtes sur le golfe d’Aden à l’Éthiopie pour une période de 50 ans.

« La mer Rouge est cruciale pour le commerce et la sécurité à l’échelle mondiale. Aucune parcelle de ce territoire ne devrait être cédée sans le consentement de la Somalie », a déclaré le président somalien, dénonçant l’accord comme une « agression » éthiopienne.

Les autorités somalilandaises affirment que, en contrepartie de cet accès à la mer, l’Éthiopie serait le premier pays à les reconnaître officiellement. Cependant, la Somalie a promis de lutter par « tous les moyens légaux » contre cet accord, mettant en avant sa considération comme une atteinte à sa souveraineté nationale.

A l’Union Africaine, l’on appelle au calme et à la voie diplomatique entre les deux pays pour une résolution pacifique de la crise en cours. L’institution africaine a d’ailleurs désigné l’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo comme médiateur dans cette crise.

What Next?

Recent Articles