09182020Headline:

Les 2 proches de Banny poursuivis pour 5,5 milliards FCFA “découverts” sur leur compte

banny-dakar1

Sylvain Oka et Arthur Alloco sont poursuivis par la justice ivoirienne pour déterminer l’origine de ‘’5 milliards FCFA’’ découverts sur le compte du premier et un virement de ‘’500 millions’’ sur le compte du deuxième, a déclaré, dimanche soir, une source policière proche du dossier.
Selon elle, il ne faut pas se méprendre. ‘’ Il ne s’agit pas d’un acharnement politique contre M. Banny comme beaucoup de vos confrères l’ont laissé croire », précise d’emblée la source ajoutant que la procédure était ‘’ latente ».
La justice a découvert sur le compte de Sylvain Oka un montant de ‘’ 5 milliards FCFA » que l’ex-cadre de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à la retraite, par ailleurs, ‘’trésorier de la campagne de M. Banny », selon d’autres sources, est appelé à ‘’ justifier l’origine de ce fonds », poursuit la source policière.
Pour cet officier proche du dossier, il est question de savoir si les 16 milliards FCFA alloués à la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) par l’Etat ivoirien ne sont pas ‘’ passés » par ce compte.
‘’ Avant de faire valoir ses droits à la retraite, M. Oka percevait un salaire d’environ 1,5 million FCFA. Avec 5 milliards trouvés dans son compte, on veut comprendre », indique-t-il.
Quant à Arthur Alloco, il lui est reproché ‘’ un trou de 500 millions FCFA » alors qu’il était directeur par intérim de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (Atci). Selon les enquêtes, cette somme a atterri dans une ‘’ banque française, BNP-Paribas ». Lui aussi, devrait s’expliquer sur cet argent.
‘’Comme vous le voyez, leur interpellation n’a rien de politique » se convainc-t-il. Mais à la question de savoir pourquoi, c’est après l’évocation des ‘’ 16 milliards de la Cdvr ‘’ par le chef de l’Etat que la justice se met en branle, l’officier de police répond que ‘’s’il est prouvé que cet argent n’a rien avoir avec la somme dont vous parlez, ce sera à leur honneur ».
Contacté par APA dimanche matin, le Porte-Parole de M. Banny, Franck Sran Kouassi a qualifié de ‘’fallacieux et puérile » l’argument ‘’d’enrichissement illicite », évoqué par la police économique pour mettre aux arrêts Sylvain Oka.
‘’ Nous attendons, lundi, pour de plus amples explications sur le mobile de ces arrestations et nous aviserons » a poursuivi M. Sran déplorant des ‘’actes qui frisent l’intimidation que nous ne saurions accepter ».
L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny a estimé, samedi, à Divo dans le Sud- Ouest du pays , sa région natale, qu’on « ne peut pas accepter que le PDCI ne présente pas de candidat » à l’élection présidentielle d’octobre 2015.
M. Banny qui s’exprimait au cours d’une sortie publique, a réitéré à cette occasion, sa volonté de bénéficier du « soutien » du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique) afin d’être candidat à cette élection présidentielle d’octobre 2015.
Mais pour le Président du PDCI, Henri Konan Bédié, après le soutien de son parti au candidat Alassane Ouattara au prochain congrès extraordinaire (28 février pour valider ce choix), ‘’ celui qui veut être candidat le sera en son propre nom et non celui du PDCI » a-t-il prévenu.

APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles