05262022Headline:

Les couples mixtes, toujours face à la pression sociale?

Ils sont originaires de pays différents, ne partagent pas la même culture ou la même religion, n’ont pas la même couleur de peau, mais ont fait le choix de vivre ensemble.

En France, les mariages mixtes représentaient 14 % des unions célébrées en 2015. Si les chiffres progressent, les obstacles rencontrés demeurent, entre différences et pressions sociales et familiales. De l’autre côté de l’Atlantique aux États-Unis, les mariages interraciaux sont autorisés depuis 1967. Les couples noirs-blancs sont mis en avant comme celui de la nouvelle vice-présidente Kamala Harris et son mari Doug Emhoff, mais ils restent en réalité ultra-minoritaires. En Afrique du Sud, aussi, près de 30 ans après la fin de l’Apartheid, les mariages mixtes sont encore mal acceptés. Quelles sont les difficultés rencontrées par ces couples ? Comment faire évoluer le regard de la société ?

Cette émission est une rediffusion du mardi 1er juin 2021

Avec :

Cécile Coquet-Mokoko, professeure de Civilisation américaine à l’Université de Versailles-Saint Quentin. Autrice de Love Under the Skin Interracial Marriages in the American South and France (non traduit)

Peggy Caperet, psychologue à Paris, spécialisée en Psychologie interculturelle.

Le témoignage d’Annaëlle. En couple avec son compagnon comorien, ils tentent de se marier depuis 2019, mais sont confrontés aux difficultés juridiques.

Et une chronique de Kpenahi Traoré, journaliste à RFI. Elle revient sur une histoire d’amour entre un homme noir et une femme blanche qui a pris une tournure politique, celle de Seretse Khama et Ruth Williams.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles