08232017Headline:

Les disputes du Fpi se déportent aux funérailles de Maman Gbagbo-Ce qui s’est passé entre le groupe d’Affi et celui de Sangaré

bagarre

Gnaliépa, village de la commune de Ouragahio, a accueilli la première veillée de Gado Marguerite, mère biologique de l’ex-président Laurent Gbagbo, le samedi 17 janvier 2015.

A cette veillée, comme il fallait s’y attendre, les hauts dignitaires du Front populaire ivoirien (Fpi), le parti politique de Laurent Gbagbo, ont effectué nombreux le déplacement. C’est d’abord la délégation conduite par Abou Drahamane Sangaré, qui comprenait, entre autres, Dano Djédjé, Louis Dakoury Tabley, Sokouri Bohui, Odette Marie Lohourignon, qui est arrivée. Puis celle d’Affi N’ Guessan. On y trouvait Amani N’Guessan, Alcide Djédjé, Mohamed Sam Jichi, dit Sam l’africain ainsi que bien d’autres.

Le président du Fpi a fait son apparition sous une forte escorte d’hommes en armes au moment où le père curé de la paroisse notre dame de toute grâce de Ouragahio s’apprêtait à commencer la prière. La logique aurait voulu que la délégation d’Affi N’Guessan, arrivée après les autres, se dirige vers eux pour les échanges de civilités. Mais cette délégation a fait fi de cela. Elle a pris place sans le moindre geste à l’endroit des camarades de lutte politique sous le regard bienveillant des prêtres. Dans la foule, on murmurait déjà que Amani N’Guessan Michel qui est venu en éclaireur sur les lieux, n’aurait pas été reçu par la délégation d’Abou Drahamane Sangaré et Dano Djédjé. Et donc, pour éviter une humiliation de trop, il était mieux qu’Affi N’Guessan et les siens n’aillent pas les saluer.

Pendant son homélie, le curé Eric Yalé, qui a suivi toute la scène, a insisté que les uns et les autres se donnent des signes de paix. « Je vais aller les saluer. Quant à toi le cameraman, sois prêt à filmer tout ce qui va se passer », a lancé Affi N’Guessan avant d’aller vers Dano Djédjé, Sokouri Bohui et les autres pour leur serrer la main.

Les chansonniers Bété, qui se sont succédé à la tribune, ont demandé à Affi N’Guessan et à ses amis quel sort ils réservaient à Laurent Gbagbo.

Puis, ils ont invité l’épervier et le pigeon voyageurs d’aller partout dans le monde apporter la triste nouvelle que Laurent Gbagbo, l’unique fils de Gado Marguerite, n’était pas aux funérailles de sa génitrice. Ces mots ont fait pleurer davantage les parents de l’illustre disparue. Il était minuit 45 quand Affi et les siens ont quitté les lieux.

Soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment