12142018Headline:

Les élections locales du samedi 13 octobre 2018 dernier continuent d’animer les débats au sein de l’actualité politique nationale ivoirienne.

Les défections au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire après les résultats provisoires des élections locales 2018, la réplique de Cissé Bacongo au Maire N’Dohi et le procès Laurent Gbagbo et Blé Goudé occupent l’essentiel de l’actualité socio-politique ivoirienne de ce mardi 30 octobre 2018.

Les élections locales du samedi 13 octobre 2018 dernier continuent d’animer les débats au sein de l’actualité politique nationale ivoirienne. Deux semaines après la proclamation des résultats provisoires de ces scrutins, Koffi N’guessan dit ‘’Lataille’’ élu président du Conseil régional du N’zi sous la bannière indépendante, a preféré le Rhdp à sa famille politique, le PDCI-RDA. C’est un cinglant désaveu à Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, qui avait pourtant annoncé son ralliement au vieux parti.

« Le PDCI, m’a abandonné », s’explique-t-il à la manchette du quotidien Le Mandat. Le confrère soutient que ce cadre du parti septuagénaire aurait rallié le rival du Rhdp, après s’être senti abandonné par sa famille politique. « Le PDCI m’a abandonné là où il m’a laissé le 18 août dernier. Ne pouvant pas rester dans la broussaille, j’ai eu la chance d’être récupéré par le Rhdp », a confié le nouveau président du Conseil régional du N’zi au confrère.

Dans la même veine, le quotidien l’expression, proche du pouvoir, croit savoir que le PDCI serait le seul responsable de la ruée de ses cadres vers le RHDP. En effet, soutient le journal, ces ralliements en cascade seraient le résultat du mépris dans lequel le parti septuagénaire a tenu ces cadres, même après la proclamation des résultats provisoires. « Lataille est parti en indépendant en espérant que le PDCI allait se ressaisir. Mais à travers les déclarations de ces derniers jours qui font de la liste ”En avant”, une liste qui est venue donner sa victoire au PDCI, c’est la traduction d’un mépris non seulement à Lataille, mais aux Agba », a confié le concerné au confrère.

Autre actualité majeure de ce mardi 30 octobre 2018, relayée par la presse locale, c’est la sortie de M. Cissé Ibrahim Bacongo, face aux accusations de fraude du maire sortant aux élections municipales du 13 octobre dernier à Koumassi.

« Bacongo démonte les accusations de fraude », écrit le quotidien indépendant L’inter à sa Une. Dans sa contribution, le candidat du Rhdp, déclaré provisoirement vainqueur par la commission électorale indépendante « démonte », point par point les accusations portées contre lui, par le candidat du PDCI-RDA. « Bacongo recadre N’dohi Raymond », pointe L’Expression à sa Une sur le même sujet.

Alors que les journaux pro et anti Rhdp braquent leurs regards sur le contentieux électoral, suite aux scrutins locaaux et autres ralliements d’élus indépendants au parti unifié au pouvoir, les journaux de l’opposition eux ont les yeux rivés sur le procès Gbagbo-Blé Goudé qui reprendra à la Haye, dans exactement deux semaines.

« A quelques jours de la reprise du procès de Gbagbo à la Haye, un député Français se révolte et allume Sarkozy », titre à sa grande une, le Quotidien d’Abidjan. Le confrère, indique que le parlementaire français a soutenu que l’arrestation de l’ex-président ivoirien s’est faite dans un contexte de coup d’Etat. Mieux, la justice ne trouvera rien dans le dossier, ce qui conduira inéluctablement à la libération de Laurent Gbagbo.

Le quotidien Le Temps, pour sa part, a recueilli le témoignage de l’ex-ministre italienne de l’Intégration qui, à l’en croire, réclamerait également la libération du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI). « Un ministre Italien demande la libération du président Gbagbo », écrit-il. Pour Mme Cecile Kashetu Kyengue, soutient le temps, Gbagbo serait victime de raisons politiques (…), il est incarcéré injustement à la Haye et les charges retenues contre lui seraient ridicules.

Le Nouveau Courrier, de son côté, note un rebondissement dans le procès de Gbagbo-et Blé Goudé à la Haye. Pour le quotidien, la récente requête de la Représentante légale des victimes adressée aux juges de la Chambre serait, sans un aucun doute, un aveu d’impuissance.

Jean Kelly Kouassi

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment