11192017Headline:

les Éléphants se sont logiquement fait corriger par des Lions de l’Atlas (0-2)sur leur propre stade plein à craquer..

Au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisée face à des Ivoiriens brouillons (0-2), le Maroc s’est offert le droit de retrouver la Coupe du monde, 20 ans après sa dernière participation. Les Éléphants de Côte d’Ivoire, eux, sont éliminés.

Il n’y aura finalement pas eu de match. Dans un stade Félix Houphouët-Boigny plein à craquer, la Côte d’Ivoire devait s’imposer face au Maroc pour se qualifier pour la Coupe du monde 2018. Crispés par l’enjeu, incapables de produire du jeu, les Éléphants se sont logiquement fait corriger par des Lions de l’Atlas qui se souviendront longtemps de cette soirée abidjanaise (0-2).

Deux buts, signés Dirar (25e) puis Benatia (29e), ont envoyé les hommes de Hervé Renard en Russie. Ils y disputeront leur tout premier Mondial depuis vingt ans et l’édition française de 1998. La génération portée par les Dirar et autres Belhanda fait ainsi écho à ses glorieux aînés emmenés à l’époque par les légendes du football marocain que sont Naybet et Hadji.

Une défense de fer

Les Marocains, une fois encore, se sont appuyés sur leur assise défensive pour construire leur victoire. Face à la Côte d’Ivoire, ils n’ont pas encaissé le moindre but, comme ce fut également le cas durant toute la campagne de qualifications (trois victoires, trois nuls, onze buts marqués, aucun encaissé).

La soirée aura également un goût particulier pour le sélectionneur marocain Hervé Renard, qui a donc permis au Maroc de retrouver l’élite du football mondial, sans pouvoir éviter d’écrire l’une des plus tristes pages du football ivoirien. Une sélection chère à son cœur, puisqu’il l’avait menée au sommet du continent lors de la Coupe d’Afrique des nations 2015.

La Tunisie également du voyage

La soirée restera sans nul doute dans les annales du côté du Maghreb, puisque quelques minutes après le coup de sifflet final de Côte d’Ivoire – Maroc, c’est la Tunisie qui a validé elle aussi son billet pour le Mondial russe. Les Aigles de Carthage, qui recevaient la Libye, ont obtenu leur qualification à la faveur d’un résultat nul (0-0) qui leur a permis de préserver leur invincibilité.

Douze ans après sa dernière qualification, la Tunisie de l’inoxydable gardien Aymen Mathlouthi retrouvera donc, l’été prochain, le gratin du football mondial.

France 24

                                                               

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment