07202018Headline:

“Les Forces nouvelles n’existent plus”, selon un cadre de l’ex-rébellion et invite Soro à “demander pardon” à M. Ouattara

L’ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN) “n’existe plus”, a affirmé mardi un ancien cadre Abel Djohoré, pour qui les “personnes qui s’agitent sont les nostalgiques de l’ordre ancien”, lors d’une conférence de presse à Abidjan.

“Les Forces nouvelles n’existent plus”, a soutenu M. Djohoré, estimant que les “quelques personnes qui s’agitent sont les nostalgiques de l’ordre ancien”.

L’ancien cadre des Forces nouvelles et député de Ouragahio-Bayota (Centre-ouest) a appelé à la “modération” et à “arrêter de manipuler les militants du rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel)”, en allusion aux mouvements proches du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.

Pour lui, “tout comme L’alliance du 03 avril, l’amicale des Forces nouvelles mourra”, car M. Soro “n’est pas un parti politique”.

Le député a prévenu que “quiconque s’éloigne” d’Alassane Ouattara “verra sa mort politique arriver”, car “aucun agenda caché contre” le président ivoirien “ne peut prospérer”.

Il a invité Guillaume Soro à “demander pardon” à M. Ouattara, car “en son  nom”, des personnes “insultent” le président ivoirien.

Concernant le congrès du RDR, prévu les 09 et 10 septembre, Abel Djohoré a indiqué que ce rassemblement “très attendu des militants va donner des directives pour conserver le pouvoir acquis de haute lutte” avec ses alliés des ex-Forces nouvelles.

EFI

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment