12082016Headline:

Les Microbes ou “Enfants en colère contre la loi” selon Paulette Badjo: Un autre phenomène bizarre en Côte d’Ivoire

microbes fumoir

Comme on dit en Baoulé à toute personne en détresse, les Ivoiriens ont le droit de dire «Yako » à leur chère Côte d’Ivoire qui a tant souffert et qui est devenue méconnaissable. Il faut l’admettre, la Nation Ivoirienne est réellement en captivité. Ce beau pays a sombré depuis que Dramane Ouattara a foulé le sol ivoirien. Le dire, ne signifie pas que les Ivoiriens sont contre les étrangers  au point de les accuser à tort. Cependant, toute nation à une histoire et chaque personne qui a exercé une fonction de haut niveau a un moment donné de l’histoire de cette nation, est jugé par rapport au rôle qu’il y aurait joué. Le constat est donc clair. Le nom de Dramane Ouattara rime désormais avec des évènements sinistres dont a souffert la Côte d’Ivoire ces deux dernières décennies: les coups d’état, la rébellion, les massacres au Nord et au centre du pays, le génocide des Wê, les emprisonnements arbitraires, les enlèvements et assassinats d’enfants…etc et aujourd’hui, le phénomène des microbes.

Parlant des coups d’état; lorsque Dramane Ouattara disait en 1995 que: « …nous n’attendrons pas 2005 pour être au pouvoir…, » il annonçait déjà son plan de prendre le pouvoir par un coup d’état. Lorsqu’il disait encore: « …Je rendrai ce pays ingouvernable…, » il déclarait par cette phrase atypique qu’il introduirait dans ce pays, des phénomènes contre nature qui mettraient en péril des vies humaines et qui ne permettront pas à toute autre personne, en dehors de lui, de gouverner tranquillement ce pays. Dramane Ouattara, contrairement aux autres dirigeants Ivoiriens, se sent plus à l’aise dans le désordre qu’il a lui-même créé. C’est dans le cadre de ces projets funestes contre la Côte d’Ivoire que le coup d’état de 1999 qui a emporté le pouvoir de Bédié et la rébellion du 19 Septembre 2002 qu’il finançait à concurrence de 25 millions de FCFA par mois, selon les membres de son groupe armé, eurent lieu.  Tous les Ivoiriens honnêtes savent que la Côte d’Ivoire a connu toutes sortes d’exactions et de tracasseries depuis l’avènement de Dramane Ouattara jusqu’à la crise postélectorale de 2010 qui a débouché sur la destruction systématique du pays par l’ONU, la France de Sarkozy et la Communauté dite Internationale, pour l’installer au pouvoir. Les effets de cette brutalité inouïe envers ce petit pays hospitalier de l’Afrique de l’Ouest, continuent de peser sur la vie sociale des Ivoiriens. Malgré la grogne généralisée, Dramane Ouattara se sent obligé de parler d’émergence en 2020 pour impressionner ses maîtres, alors que les Ivoiriens ne se retrouvent pas dans son plan.  Il a même affirmé dans son discours du premier mai 2016, qu’il n’y a plus de prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, pour mériter la confiance de ses alliés afin d’obtenir continuellement leur soutien.  Quel mensonge Dramane? Il y a bel et bien des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire. S’il n’y en a plus, c’est que tu les as tous tués et si tel est le cas, tu rendras certainement compte aux Ivoiriens tôt ou tard. As beau mentir aux Ivoiriens, tes mensonges n’étoufferont pas la douleur de ces derniers !

La Côte d’Ivoire a été abusée par des personnes ingrates qui l’ont défigurée en y créant la chienlit et les conséquences de cette guerre fratricide qui lui a été imposée sont encore visibles. Pour preuve, ce nouveau phénomène appelé «microbes» en est une. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que les Ivoiriens ne déplorent des victimes dépecées à la machette comme du gibier en pleine rue ou chez eux à domicile comme ce fut le cas du docteur Sibailly Séverin, venu fraichement de son exil Ghanéen. Il a été abattu et dépecé chez lui à Yopougon.

En outre, ce mardi 24 mai 2016 vers 22 hres, une scène s’est passée à Port-Bouët 2, au carrefour Jet Prom, dans le maquis Espace-Iden. Les microbes, ou « enfants en colère contre la loi », selon Madame la Ministre des droits de l’homme en Côte d’Ivoire le 25 mai 2016 à la télévision nationale, prirent le maquis d’assaut, dépouillant les pauvres dames propriétaires du maquis qui ont eu la vie sauve par miracle. Enfermées dans une douche, les microbes tentèrent en vain de défoncer la porte pour en finir avec elles mais grâce aux hommes qui étaient avec ces dames et qui ont bloqué la porte, tous ont pu être sauvés. Tout le quartier est encore sous le choc.

Ce régime d’Abidjan démontre chaque jour qu’il n’est rien d’autre qu’un régime nazi et celui qui est sensé gérer la sécurité des Ivoiriens, agit comme Rudolf Höss le lieutenant d’Hitler du régime du troisième Reich.  D’où viennent alors ces microbes? Des gamins qui n’ont pas peur de tuer les êtres humains car tuer un être humain n’est pas le fort de l’Ivoirien.

En effet, deux témoins et non des moindres nous situent sur cette question. Il s’agit de Mr. Almamy Touré, Imam de la Mosquée du plateau et un policier.

Selon l’Imam Touré Almamy: «de grosses têtes qui ont combattu au niveau de la rébellion, sont derrière ces enfants… » «Le chef des microbes de Boribana dormait à la Marine. Les syndicats d’Abobo ont leurs enfants parmi les microbes…»  Quant au policier, il affirme que: «ces enfants microbes ont participé à la guerre contre le régime Gbagbo. Ils sont la coalition des enfants soldats issus des différents groupes rebelles. Ils sont protégés par le régime Ouattara… »  D’où viennent les machettes que ses microbes utilisent?

Cette autre question amène chacun à s’interroger sur une publication du 6 mars 2015 selon laquelle, plusieurs témoins auraient appelé le bureau d’ivoirebusiness pour signaler un fait bizarre. Selon Serge Touré, auteur de cette publication: «…des caisses bourrées de machettes ont été chargées dans un camion de 60 tonnes lundi vers 13h, au siège de la fondation Children of Africa appartenant à Dominique Ouattara, l’épouse du chef de l’Etat Ivoirien Alassane Ouattara, pour être convoyées vers une destination inconnue. Le plus inquiétant, c’est que ces milliers de machettes étaient entreposées à la fondation Children of Africa. Dans quel but? Que viennent faire des milliers de machettes au siège d’une fondation dont le but est de venir en aide à la petite enfance déshéritée? A quoi servent-elles? Quelle destination ont pris ces nouvelles machettes? Pour quelles plantations étaient-elles destinées? Ces questions sont pour l’heure sans réponse. Nous y reviendrons. »

Peut-on alors conclure que ces machettes de children of Africa, découvertes en mars 2015 sont celles aux mains de ces délinquants? C’est à vous de juger, chers Ivoiriens, chères Ivoiriennes.

Comment expliquer que la sécurité de la Côte d’Ivoire soit égale à celle de New York et d’Allemagne et qu’on est un tel phénomène qui crée la terreur sans que le gouvernement ne réagisse?

Tous les ennemis de la Côte d’Ivoire étaient convaincus qu’avec un tel assemblage d’armements en Cote d’Ivoire, que la guerre serait la seule issue pour résoudre la crise postélectorale. Pourquoi n’utilisent-ils pas la même énergie pour affronter les effets collatéraux de cette sale guerre dont un est l’insécurité dans le pays? Malheureusement, depuis bientôt six ans, les Ivoiriens constatent que la comédie du régime de rattrapage n’a que trop duré.

Il est temps que les Ivoiriens exigent non seulement des réponses du gouvernement et de la fondation Children of Africa, mais qu’ils prennent leur RESPONSABILITE pour mettre fin au désordre dans le pays afin de garantir un meilleur avenir aux générations futures.

Côte d’Ivoire Yako! Tu es aujourd’hui victime de ton hospitalité mais tu te relèveras un jour.

Daman Laurent Adjehi

Auteur/Ecrivain

Edit. En Chief-ivoirenewsinfo.net-USA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment