08192017Headline:

« les mutins ne défient pas le Gouvernement/le pays vit les conséquences de la guerre et de la crise postélectorale » selon Hamed Bakayoko

Côte d’Ivoire : Soulèvements dans les casernes, Hamed Bakayoko, «les problèmes des soldats mutins sont réels»

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité ne croit pas que les mutins défient le Gouvernement.

Hamed Bakayoko l’a signifié à la presse ce jour en l’invitant à ne pas aborder le problème de soulèvement des militaires de la sorte, comme constaté sur place à Abidjan par KOACI.

«Je pense que ce n’est pas de ce point de vue qu’il faut aborder la question. Le Gouvernement a traité cette question délicate avec beaucoup de responsabilité dans le sens de la paix du retour au calme, dans le sens de la quiétude des populations. Il ne faut pas toujours, quand, il y a ce genre de problème voir une forme de défiance, » s’est justifié le ministre.

Estimant que la « situation est peut être alarmante »,Hamed Bakayoko  rassure les populations leur demande de faire confiance au Gouvernement.

«Nous travaillons toutes les heures pour que le calme revienne définitivement. Je demande aux ivoiriens de garder leur sang-froid. Ils peuvent faire confiance au gouvernement et au président de la république,» a-t-il précisé.
Hamed Bakayoko a par ailleurs affirmé que la situation qui prévaut en ce moment dans son pays est liée à la guerre et la crise post-électorale.

«La Côte d’Ivoire vit les conséquences de la guerre et la crise post-électorale. Parce qu’il y a des conséquences à court et long terme. C’est notre héritage et nous devons faire face, » a indiqué le ministre d’Etat.

Il reconnait néanmoins que les problèmes des soldats mutins sont réels et qu’il y a eu des vraies incompréhensions.
«Nous demandons que le calme revienne. Dans quelques semaines on dira que c’était une mauvaise passe, » a Hamed Bakayoko.

Wassimagnon, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment