05262020Headline:

Les violents propos de Doumbia Major à Guillaume Soro « Tu crois que le peuple prend en compte l’avis d’un criminel qui a une télécommande pour tuer ses propres compatriotes ?»

Doumbia Major a réagi suite au discours de Guillaume Soro le mardi 31 mars 2020 relative à la progression du Coronavirus en Côte d’Ivoire.

Quand on appelle au rassemblement de l’élite politique nationale,
On parle des acteurs politiques, qui sont respectueux de la loi et des règles du jeu démocratique,
On ne parle pas de criminels notoires qui veulent accéder au pouvoir politique par les armes, par coup d’État, en versant le sang de leurs propres compatriotes. Qu’est-ce que tu veux qu’on attende comme proposition d’un individu qui dit avoir une télécommande pour tuer ses propres compatriotes ? Un individu qui n’a pas hésité à aller soutenir un putsch sanglant au Burkina Faso, et qui s’il n’avait pas été mis hors d’état de nuire dans un confinement politique en exil, serait probablement en train de soutenir d’autres coup d’État dans d’autres pays africains. Un individu à la nocivité aussi nomade que le coronavirus qui ne connaît pas de frontières !

Tu crois que le peuple est disposé à écouter et à prendre en compte l’avis d’un criminel pareil , quand il s’agit de recevoir des avis sur comment sauver des vies humaines en Côte d’Ivoire contre le Coronavirus ?

Quand on appelle à la concorde nationale et au rassemblement de l’élite politique pour faire des propositions, on ne parle pas des voleurs de deniers publics qui se sont servis de la politique pour s’enrichir sur le dos du peuple, qui sont poursuivis par la justice pour leurs crimes économiques et qui sont en cavale. Ceux là sont disqualifiés pour avoir leur mot à dire dans l’espace public d’une république démocratique.

Soro veut le pouvoir en tuant d’autres ivoiriens pour y accéder, qu’est ce qu’il peut avoir à dire dans le débat sur la lutte pour la préservation et la protection de la vie et de la santé des ivoiriens ?

J’ai lu qu’il demande aux ministres de renoncer à leurs salaires en soutien à la population, mais s’il commençait lui-même par donner l’exemple en restituant au peuple, ne serait-ce que la moitié des biens et richesses publique qu’il a volés pour s’enrichir, ce serait faire preuve de solidarité à l’endroit du peuple qui aurait pu prendre tous les milliards qu’il a volés, pour équiper nos hôpitaux.

C’est cet argent volé qu’il utilise pour dormir dans des hôtels de luxe, au moment où nos hôpitaux manquent de respirateurs et sons sous-équipés.

Si un individu de son acabit avait le minimum de sens moral et de honte, il se serait effacé par le silence, dans ce moment difficile où les ivoiriens cherchent des moyens pour faire face à la crise sanitaire qui les accable. Mais que nenni, de manière éhontée , il cherche à se faire voir, en croyant qu’il suffit de faire de l’agitation et de la publicité politique, pour effacer les crimes économiques et les crimes de sang qu’on a commis, de la mémoire des gens, pour se faire subitement aimer et en tirer des dividendes politiques.

Cher monsieur, dites à Soro, qu’il sache que les ivoiriens ne sont ni amnésiques, ni masochistes. Dites lui qu’actuellement les ivoiriens sont préoccupés par leur survie et qu’ils n’ont pas le temps d’écouter des plaisanteries, encore moins des plaisantins.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles