06062020Headline:

« L’État de Côte d’Ivoire a 30 jours pour appliquer l’Arrêt de la CADHP, après on avisera » (avocats de Soro)

Pour Me Brahima Soro, un des avocats de Soro Guillaume et ses co-accusés, personne n’a obligé l’État de Côte d’Ivoire à être partie signataire du protocole et la charte africaine relative à la création de la Cour Africaine des Droits de l´homme et des Peuples.

« Dans n’importe quel État qui se veut sérieux, respectueux de ses engagements internationaux, il n’y a pas d’autre solution que d’appliquer cette décision de la Cour. La Cour a donné 30 jours pour que lui soit fait rapport des dispositions qui ont été prises. Quand les 30 jours se seront écoulés, on aura tous constaté ce qui a été fait ou ce qui n’a pas été fait, en ce moment-là, on avisera. Pour le reste attendons de voir parce que même dans le communiqué de l’État de Côte d’Ivoire, je n’ai pas vu une partie où l’État de Côte d’Ivoire dit moi je n’applique pas », a indiqué maitre Brahima Soro dans une réaction a l’Arrêt de la Cour.

Les avocats mandatés par le gouvernement ivoirien ont pour leur part indiqué que Soro sera jugé mardi prochain pour «recel et détournements de fonds publics».

Lire sur Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Related Articles