01182017Headline:

Libération des prisoniers, dégel des avoirs, …: Ce que Aïchatou Mindaoudou dit au Fpi

affi achaitou

Libération des prisoniers, dégel des avoirs, retour des exilés…: Aïchatou Mindaoudou rassure le Fpi

«Je vais continuer de discuter avec le gouvernement »
Les nouvelles exigences d’Affi N’guessan
Aichatou Mindaoudou en compagnie du président Affi N’guessan au terme de l’audience.

Il y avait du beau monde, à la résidence du président du Front populaire ivoirien (Fpi), à la Riviera-M’Badon. La raison, Affi N’guessan recevait en audience la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire, Mme Aïchatou Mindaoudou.

Trois semaines après la présidentielle du 25 octobre dernier qui a vu la victoire d’Alassane Ouattara au premier tour, cette rencontre était d’une importance particulière pour les dirigeants du Fpi. D’où la présence de plusieurs cadres. Outre Affi N’Guessan, il y a eu Marcel Gossio, Abouo N’Dori, Alcide Djédjé, Christine Konan, Christine Adjobi, Konaté Navigué, etc. Trente minutes, c’est le temps qu’a duré la rencontre avec la patronne de l’Onuci. Selon Mme Mindaoudou qui s’est prêtée aux questions des journalistes au terme de l’audience, les échanges ont tourné autour de la libération des prisonniers politiques, du dégel des avoirs, du retour des exilés, etc. Sur la libération des prisonniers politiques, Mme Mindaoudou a rassuré Affi et ses camarades sur ses initiatives et sur la volonté du gouvernement «de poser des actes forts après l’élection présidentielle dans le sens du renforcement de la paix et de la réconciliation nationale afin de prendre des dispositions dans les meilleurs délais». « Depuis quelques années, je m’en occupe avec le gouvernement. Donc, j’ai rassuré le président du Fpi que je vais continuer à le faire avec le gouvernement», a-t-elle ajouté. Pour ce qui concerne les réfugiés, la représentante de Ban Ki-moon a fait savoir que le travail continue au niveau des Nations Unies pour créer les conditions du retour définitif de l’ensemble des réfugiés ivoiriens à l’extérieur. A propos des conditions des élections, notamment le financement des partis politiques, la représentativité des partis politiques et des candidats dans les bureaux de vote, l’hôte du Fpi a souhaité que ces questions soient débattues lors du dialogue politique pour trouver des réponses consensuelles et acceptées par tous. Réagissant, le président du Fpi a confirmé les propos de Mme Mindaoudou avant de faire connaître ses nouvelles exigences. «Dans le cadre du dialogue politique, nous allons poser la question du découpage des circonscriptions électorales parce qu’aujourd’hui, il y a une sorte d’injustice, il y a une sous-représentation de certaines régions au Parlement. Il est bon que ces questions soient examinées pour que tous les Ivoiriens jouissent de l’égalité dont doivent jouir les citoyens d’un pays démocratique», a-t-il confié. Affi N’guessan a reçu les félicitations de l’ensemble du Système des Nations Unies parce qu’il a toujours eu une posture consistant à mettre en avant l’intérêt général et à faire en sorte que les conditions minimales soient réunies pour que la Côte d’Ivoire soit renforcée sur le chemin de la paix et de la réconciliation nationale.

Cyrille DJEDJED

L’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment