10232017Headline:

Limogeage de Tiburce Koffi: Ouattara trouve”La décision est justifiée”

Turbice koffi

Contrairement à ce que plusieurs auraient pu penser, la décision de limogeage de Tiburce Koffi n’est pas le fait du président de la république, son excellence Alassane Ouattara. Cependant, il a trouvé cette décision justifiée et a tenu à se prononcer sur cette affaire qui dure maintenant depuis bientôt deux semaines.

C’est à l’occasion d’une cérémonie officielle de présentation de vœux de nouvel an à la presse et aux médias que le chef de l’Etat a exposé son point de vue sur la situation.

«Nous devons faire la distinction entre la presse privée et la presse publique. Vous ne me croirez peut être pas mais j’ai été informé de cette décision qui a été proposée par le ministre de la Culture au premier ministre entre les deux fêtes alors que je me trouvais à Assinie en train de rédiger mon discours de fin d’année. Le ministre de la Culture aura l’occasion d’expliquer pourquoi cela a eu lieu. Mais j’ai trouvé que la décision était justifiée, » a expliqué le chef de l’Etat.

Alassane Ouattara a continué pour dire: « qu’on ne peut pas bénéficier des deniers publics pour faire son travail et en même temps avoir un travail de sape de ce que fait le gouvernement ».
Le chef de l’Etat toujours dans un ton de sincérité a encore affirmé:

«Je considère que les ministres ont toute liberté d’action. La liberté que vous voulez moi aussi je la donne à mes ministres.»

A propos de l’incarcération de certains journalistes, le cprésident n’a pas mâché ses mots:
«Je le signale, la commission nationale d’enquête a dressé une liste de personnes. Ces personnes seront convoquées devant les tribunaux, elles auront à répondre des actes qui leur sont reprochés»

Le président a conclu la rencontre par ces propos très francs à l’endroit de toute la presse ivoirienne sur la question des décisions de justice:«Une fois que nous aurons des jugements, le chef de l’Etat a un certain nombre de prérogative en matière de grâce et d’amnistie à proposer à l’Assemblée nationale.
Et mon souhait serait qu’à un moment donné nous puissions sortir de tout ce qui a trait à cette crise électorale. Mais je ne prendrai aucune décision qui puisse interférée avec le bon fonctionnement de la justice».

Rappelons que le chef de l’Etat a choisit de faire confiance en son équipe tant ministérielle qu’administrative. A cet effet, il a récemment démenti un possible remaniement ministériel dans le gouvernement et confirmé que son équipe ne changerait pas jusqu’aux prochaines élections.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment