02262024Headline:

L’OMS tire la sonnette d’alarme : l’abus d’antibiotiques menace la santé mondiale

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un avertissement concernant l’utilisation abusive des antibiotiques. Cette mise en garde fait suite à une enquête approfondie menée par l’OMS, et qui a révélé des pratiques préoccupantes dans l’utilisation des antibiotiques dans plusieurs régions du monde.

L’OMS tire la sonnette d’alarme : l’abus d’antibiotiques menace la santé mondiale

Selon les conclusions d’une étude menée par l’OMS, des antibiotiques sont prescrits de manière inappropriée pour des affections telles que le rhume, les symptômes pseudo-grippaux, les maux de gorge et la toux, constituant jusqu’à 24 % des cas analysés. Cette utilisation incorrecte contribue à la résistance croissante des bactéries, créant de super infections de plus en plus difficiles à traiter efficacement.

L’enquête, menée dans 14 pays, principalement en Europe de l’Est et en Asie centrale, a révélé des chiffres alarmants : un tiers des 8 200 personnes interrogées ont consommé des antibiotiques sans prescription médicale. Dans certains pays, ce taux dépasse même les 40 %, avec le risque élevé d’un usage inapproprié et dangereux de ces médicaments.

Robb Butler, directeur de la Division européenne des maladies transmissibles de l’OMS, a exprimé sa préoccupation quant à ces pratiques. Il a souligné que bien que la résistance aux antimicrobiens soit naturelle, son accélération due à l’abus d’antibiotiques pourrait entraîner jusqu’à 10 millions de décès par an d’ici 2050 si des mesures immédiates ne sont pas prises.

Cependant, des disparités ont été notées dans les pratiques européennes, où seulement huit pour cent des personnes interrogées ont admis prendre des antibiotiques sans ordonnance médicale, selon une enquête similaire menée en 2022 dans l’Union européenne.

L’OMS a souligné la nécessité urgente d’éducation et de sensibilisation, pointant du doigt de graves lacunes dans les connaissances du grand public sur l’utilisation appropriée des antibiotiques. Cette sensibilisation pourrait prévenir les prises de médicaments inutiles et réduire les risques associés à une utilisation incorrecte.

 

What Next?

Recent Articles