09242017Headline:

L’ONU veut organiser les élections présidentielles ivoiriennes de 2015

duncan et mindaoudou

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies pour la Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou et une délégation de l’ONU conduite par M. Tadjoudine Ali-Diabacté, Directeur adjoint de la Division de l’assistance électorale à New York, ont évoqué, lundi, à Abidjan avec le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, l’élection présidentielle de 2015.

Selon M. Ali-Diabacté, dont les propos ont été rapportés dans une note d’information de la mission onusienne transmise à APA, « sa délégation et lui ont évoqué avec le Premier ministre les questions relatives à l’organisation des élections de 2015 ».

Il a rappelé que l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) dispose d’un mandat d’appui du processus électoral sous certains aspects et que dans ce cadre, le gouvernement ivoirien avait adressé une requête au Secrétaire général de l’ONU afin que le Système continue d’appuyer le processus.

«Lorsque les Nations-Unies ont une requête, il est de pratique que l’on vienne discuter avec la partie nationale pour savoir exactement quels sont les besoins réels de la Côte d’Ivoire en matière d’élections », a expliqué M. Ali-Diabacté.

Il a par ailleurs précisé que le séjour de la délégation qui a débuté le 22 septembre et qui doit s’achever le 2 octobre prochain, lui a donné l’opportunité de rencontrer les diverses parties impliquées dans le processus électoral, notamment le Gouvernement, la Commission Électorale Indépendante (CEI), les partis politiques aussi bien de l’opposition que de la majorité.

La délégation a également rencontré les organisations de la société civile, les organisations de femmes et de jeunesse, ainsi que les partenaires techniques et financiers de la Côte d’Ivoire.

« À la fin de la mission, nous allons adresser des recommandations au Secrétaire général des Nations Unies au sujet des paramètres sur lesquels la Côte d’Ivoire et les Nations-Unies vont collaborer pour l’organisation d’élections que nous souhaitons comme d’habitude transparentes et paisibles », a conclu M. Ali-Diabacté.

APA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment