11182017Headline:

L’opposition pro-Gbagbo signe son retour effectif à la Commission électorale

pro gbagbo-CEI

Les représentants de l’opposition pro-Gbagbo ont effectivement signé, jeudi, leur retour au sein de la Commission électorale indépendante (CEI), chargée de l’organisation de l’élection présidentielle d’octobre 2015.
Selon une note d’information de la CEI transmise à APA, « MM Alain Dogou (FPI) et Bertin Ganin ont effectivement fait leur retour ce jeudi 27 novembre 2014 à la Commission électorale indépendante au cours d’une réunion ordinaire de la Commission Centrale ».
« Ils ont pris part normalement aux travaux de cette commission notamment à une séance de travail avec le NDI (National Democratic Institute) », ajoute la même note qui précise que « les différents postes du bureau qui restent à pourvoir notamment la 4ème vice-présidence, les deux secrétaire adjoints le seront lors de la prochaine réunion de la Commission centrale ».
L’Alliance des forces démocratiques (AFD), regroupant le Front populaire ivoirien (FPI) et onze autres partis politiques, a invité, le 13 novembre dernier, ses deux représentants à ‘’reprendre leur place » à la Commission électorale indépendante (CEI).
Ce retour de l’opposition pro-Gbagbo fait suite à ‘’l’amendement », en octobre, de la loi sur la composition du bureau de la Commission électorale.
L’AFD analyse que cet amendement constitue une ‘’avancée », certes, ‘’timide » mais qui peut constituer une ‘’base » pour peser sur le fonctionnement interne de la CEI et défendre les ‘’intérêts » de l’opposition.
Réaffirmant sa volonté de ne point constituer une entrave au processus électoral (…), l’Alliance invite ‘’ses deux représentants qui avaient suspendu leur participation aux travaux de la Commission Centrale à reprendre leur place au sein de la Commission électorale indépendante », précisait un communiqué signé par Danièle Boni Claverie, 1ère Vice-présidente de l’AFD.
A la mi-septembre, l’Alliance avait dénoncé un ‘’déséquilibre » du bureau de la CEI pour claquer la porte à la Commission électorale. Début octobre, le gouvernement ivoirien a modifié la composition du bureau de la Commission qui passe 6 à 9 membres, tenant compte des ‘’revendications » de l’opposition.

APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment