02262024Headline:

Lutte contre la corruption : Gnamien Konan fait des propositions

Gamien Konan, ancien directeur des douanes ivoiriennes, est convaincu de détenir la solution contre la corruption en Côte d’Ivoire.
Gnamien Konan est formel. Le principal problème en Côte d’Ivoire, c’est la corruption. L’ex-ministre de l’Enseignement supérieur, faut-il le rappeler, avait proposé son aide pour éradiquer cette pratique. « Quelle politique sociale veut on mener avec une pression fiscale de 13 % ? On ne peut pas dépenser indéfiniment plus qu’on ne gagne.Tout va augmenter », s’est interrogé le cadre du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) sur son compte X.

Pour Gnamien Konan, vaincre la corruption revient à transformer les « lycées dit modernes en lycées professionnels ». Cependant, l’opposant ivoirien estime ne pas être écouté par ses compatriotes qui ne considèrent « la vérité que lorsqu’elle vient de l’étranger ».

Gnamien Konan avoue ne pas comprendre l’émotion « que suscite la corruption a posteriori », car selon lui, elle se combat a priori, avant même qu’elle n’ait lieu ». Il ne manque pas de souligner que « la corruption s’anticipe avec l’automatisation des procédures » et « ce n’est ni avec la clameur ni même avec les sanctions qu’on la vaincra ».

La Côte d’Ivoire est secouée depuis un moment par le rapport de la Cour des comptes dans lequel plusieurs ministres sont épinglés sur le budget alloué à leur département. Le rapport a aussi mis au grand jour une affaire de droits perçus par l’État sur la CNI et les passeports.

What Next?

Related Articles