05222018Headline:

Lutte contre la drogue: Des Chinois arrêtés avec des kilos de drogues

Depuis le mois de mars (2018), la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire a mis en route une vaste opération de lutte contre la drogue et le trafic illicite de médicaments prohibés. Pour ce faire, elle a actionné toutes ses sections Anti-drogue ainsi que plusieurs éléments, selon de sources sécuritaires.

Ainsi, il y a eu une descente sur la ville de Grand-Béreby (417 km au Sud-Ouest d’Abidjan), du 26 au 28 mars. 11 doses d’héroïne, 58 boulettes de cannabis et 8 doses de crack ont été saisis et le fumoir qui serait la « boutique » de toute cette saisie a été incendié. Presqu’au même moment, à 49 km de là, c’est-à-dire à San Pedro, deux individus étaient interpellés avec 9 plaquettes de cocaïne, 18 boulettes d’héroïne et 119 boulettes de cannabis.

Pour leur part, les gendarmes de la 1ère légion d’Abidjan, le 19 avril 2018, en ratissant Abidjan, notamment Cocody-Angré et Plateau Dokoui à Abobo, ils mettent la main sur 1,3 tonnes de médicaments prohibés d’origine chinoise et trois (3) ressortissants chinois avant de déférer ceux-ci devant le parquet.

Les cellules anti-drogue en action. Convaincue que sa zone de compétence n’était pas totalement débarrassée des trafiquants, la cellule anti-drogue de San Pedro a effectué une descente dans la localité de Yabayo, dans le département de Soubré (369 km au nord-Ouest d’Abidjan), le samedi 5 mai 2018, avec un appui de l’escadron de Soubré. Cette coalition des forces a permis la destruction d’un fumoir, l’interpellation de 11 personnes dont deux dealers. 35 blocs de cannabis et 51 boulettes d’un poids total de 30 kilogrammes ont été saisis. En sus, un véhicule de luxe bourré de drogue a été saisi.

Bien avant, les cellules anti-drogue de Daloa (382 km nord-ouest d’Abidjan) et d’Aboisso (116 au Sud-Est d’Abidjan) ont fait parler d’elles. En effet, dans la cité des Antilopes (Daloa), le 25 avril 2018, une grande opération de destruction de fumeries de drogues a permis aux gendarmes de s’emparer de 3,450 kg de cannabis, de 6,5 grammes de cocaïne, de 26 grammes d’héroïne et d’une pipe.
Quarante-huit heures après, le 27 avril 2018, ce sont 700 grammes de cannabis qui ont été saisis dans un fumoir à Samo, à 8 km de Bonoua, par des éléments de la Cellule anti-drogue d’Aboisso. Dans ces deux localités, cinq individus ont été interpellés au cours des différentes opérations.

Le jeudi 26 avril 2018, les éléments de la cellule anti drogue de Yamoussoukro ont saisi, au cours d’un contrôle, sur l’axe Yamoussoukro-Zambakro, 10 Kg de cannabis dissimulés dans un emballage cadeau.
A Abidjan, une opération de démantèlement de fumoir menée, le vendredi 27 avril 2018, par les éléments de la section anti-drogue et de la Brigade de Sécurité (Bs), a permis d’interpeller à Yopougon (Gesco Pays-Bas), 7 individus qui avaient en leur possession plusieurs grammes de Tramadol, de Rivotril , 4,5 kilogrammes de cannabis et du matériel divers pour la consommation de drogue.

Le jeudi 3 mai 2018, à Gagnoa (271 km au nord-Ouest d’Abidjan), un individu a été arrêté au corridor, sur l’axe Gagnoa-Lakota, avec en sa possession 5 blocs de cannabis d’un poids de 4,5 kg.

Le lundi 7 mai 2018, les éléments de la Cellule anti-drogue de Daoukro (242 km au nord-Est d’Abidjan) ont à leur tour pris deux sacs de cannabis séchés d’environ 80 kg chacun, soit près de 160 kg aux abords du fleuve Comoé, dans le village de Sérébou (sous-préfecture Famienkro, département de Prikro). Maîtrisant parfaitement les pistes villageoises, les trafiquants ont pris la fuite à la vue des gendarmes. Ces suspects sont activement recherchés par la Gendarmerie qui n’entend laisser aucun répit aux trafiquants de drogue.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment