02262024Headline:

Lutte contre la tuberculose : Alliance Côte d’Ivoire sensibilise les chauffeurs et les coiffeurs

Selon l’Organisation mondiale de la santé, on enregistre, chaque année, 128 cas de tuberculose pour 100 000 habitants dont 40% ne sont pas déclarés. Ce qui constitue une préoccupation pour les pouvoirs publics et un risque pour la population.

C’est pourquoi l’Ong Alliance Côte d’Ivoire a lancé une campagne de sensibilisation, à la Mairie d’Abobo, le 25 novembre 2023, à l’intention des usagers des gares routières et salons de coiffure, des transporteurs et des coiffeurs, des secteurs d’activités dont la promiscuité avec la population est source de propagation de la maladie.

 

« Dans ces milieux, la promiscuité est grande (cars climatisés ou non, gbakas, taxis, etc.) alors que la tuberculose, maladie très contagieuse, se transmet facilement par voie aérienne ; donc en inhalant l’air provenant de la bouche d’un tuberculeux. Les transporteurs peuvent se retrouver avec des passagers atteints de tuberculose. Nous voulons encourager ces acteurs à avoir le réflexe d’aller dans un centre de santé, se protéger et prendre un masque en cas de signe de toux », a-t-elle conseillé.

Pour sa part, le directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier en Côte d’Ivoire a souligné que les questions liées aux pandémies doivent être traitées avec beaucoup de célérité. « Quand vous prenez le secteur des transports, il draine du monde. Ce qui peut nous amener à avoir des habitudes qui favorisent la transmission de la maladie », a-t-il indiqué, avant d’exprimer sa gratitude à Alliance Côte d’Ivoire pour cette campagne de sensibilisation qui vise le secteur du transport, milieu exposé à cette maladie.

Il a alors invité les acteurs du transport à s’approprier la lutte contre la tuberculose. « Il y a tout le monde dans le car et cela favorise le développement de cette pandémie », a laissé entendre le directeur général. Il a, par ailleurs, fait savoir que le secteur du transport s’est engagé sur la voie de la professionnalisation, avec la protection du matériel roulant, des populations, des biens et leur environnement.

Dr Souleymane Sidibé, directeur-coordonnateur adjoint du Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnlt), a salué cette initiative, tout en ajoutant que la lutte contre la tuberculose touche les personnes de 44 ans et précisé qu’elle n’est pas l’affaire des seuls professionnels de la santé, mais de tous.

What Next?

Recent Articles