06042023Headline:

LUTTE CONTRE LE TABAGISME : DES PROFESSIONNELS DES MÉDIAS EN FORMATION À DABOU

Une trentaine de journalistes prennent part depuis le 26 avril, et ce, jusqu’au 28 avril 2023, à un important atelier de formation sur la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire. C’est un initiative du Réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (Recltasu) et ses partenaires traditionnels que sont l’OMS et le PNLTA.

Le réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU) dirigé par le journaliste Dimitri Agoutsi, en partenariat avec l’organisation mondiale de la Santé (OMS) et le programme nationale de lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et les autres addictions (PNLTA) organisent du 26 au 28 avril 2023 à Dabou, un atelier de formations de trente (30) journalistes et professionnels de la communication.

Les remerciements du président du RECLTASU
La cérémonie d’ouverture a débuté par le discours de M. Dimitri Agoutsi, président du réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (Recltasu). Il a déclaré que cet atelier, qui est à sa 3ème édition, vise à permettre aux journalistes de sensibiliser toute la population ivoirienne. Il n’a pas manqué de remercier le ministre Pierre N’Gou Dimba, représenté à cet atelier par Mr. Sylvestre Kossonou, le représentant résident de l’organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Jean-Marie Vianney Yameogo, représenté à cet atelier par Mr Koné Souleymane.

Le président Dimitri Agoutsi a exhorté ses confrères journalistes à devenir de véritables ambassadeurs de la lutte anti-tabac. “Nous attendons beaucoup de vos, chers confrères. Nous sommes conscients que nous sommes le 4ème pouvoir. On doit donc mettre ce pouvoir au service de la société. Soyons ambassadeurs de la lutte anti-tabac” a-t-il dit. Pour finir, il a exhorté les participants à suivre avec la dernière attention cette formation.

Les médias constituent un moyen d’atteindre nos objectifs qui est la prise de conscience sur les dégâts du tabac
A sa suite, M. Koné Souleymane, représentant du représentant résident de l’OMS, a salué la tenue de cet atelier. Selon lui, la lutte anti-tabac passe par une alerte des populations et une prise de conscience des décideurs. “Les médias constituent un moyen d’atteindre nos objectifs qui est la prise de conscience sur les dégâts du tabac au sein des populations” a-t-il renchéri. La dernière allocution de la cérémonie d’ouverture a été prononcé par M. Sylvestre Kossonou, représentant du ministre de la santé, de l’hygiène publique et la couverture maladie universelle. Il a dénoncé avec force, les scènes tabagiques dans les médias.

Plusieurs travaux meubleront cet atelier.

 

What Next?

Recent Articles