09192017Headline:

Mabri à la Médiature de la Républiquel-Les dessous d’un grand piège déjoué /Un Quotidien ivoirien fait des révélations de taille …

C’est une révélation de taille qu’apporté le quotidien ‘’LG Infos’’ dans sa parution N°1679 du jeudi 17 août 2017. Le président Alassane Ouattara avait bien tenté de nommer l’ancien ministre des affaires étrangères, le Dr Albert Mabri Toikeusse, au poste de la présidence de la Grande Médiature de la République. Une offre alléchante que le président de l’Union pour la Démocratique et la Paix en Côte d’Ivoire (Udpci) a déclinée.

Son ambition pour la Côte d’Ivoire est tel qu’il ne pouvait pas en être autrement. Nommé, selon une source qui s’est confiée à ‘‘LG infos’’, à la présidence de la Grande Médiature de la République par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, Albert Mabri Toikeusse a décliné l’offre. Ce, à en croire cette source proche de l’alliance au pouvoir, pour préserver son indépendance quant aux joutes électorales à venir.

« C’est un cadeau empoisonné. Prendre la Médiature de la République, l’éloignerait pendant six ans, du terrain politique. Il devra alors dire adieu à l’élection présidentielle de 2020, alors qu’il a annoncé à tous, son intention d’être sur la ligne de départ. (…) De deux, (…), s’il avait été nommé, il pourrait connaître le sort de Francis Wodié à la tête du Conseil constitutionnel », a-t-elle formulé au quotidien. Poursuivant, la source explique que le président de l’Udpci ne pouvait prétendre accepter cette nomination présumée à cause de sa position vis-à-vis d’une frange de la classe politique.

Cependant, toujours selon la source, la divulgation de cette information sur les réseaux sociaux était une manière pour le Rassemblement des Républicains (Rdr), parti au pouvoir, de ‘‘fragiliser davantage Mabri dans son fief’’. « Le parti présidentiel veut directement contrôler le Tonpki, à défaut de la faire par le truchement de Mabri qui a des visées indépendantistes ».

Pour rappel la direction de l’Udpci avait pondu un communiqué le lundi 14 août dernier pour démentir des informations circulant sur les réseaux sociaux faisant état de la nomination son leader à la présidence de la Grande Médiature de la République, en remplacement de N’Golo Coulibaly.

LG Infos

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment