05242017Headline:

Maca / changemement: après la mort de Yacou “Le Chinois”Ce qui se passe avec les détenus

maca......

Maca: après la mort de Yacou “Le Chinois”, Les détenus indésirables dans les services

Les clés des bâtiments arrachées

La mort de Yacou « Le Chinois » a permis de faire monter un peu plus la pression sur les détenus de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Après le transfèrement de plusieurs caïds issus de son entourage, c’est le tour des détenus sur place, de se conformer à de nouvelles dispositions. En effet, des sources sécuritaires proches de la Maca, font état de ce que des dizaines de détenus qui avaient été associés à la gestion administrative, notamment les petits boulots et l petites courses, ont été écartés de ces privilèges. Ç’en est fini depuis la fin de l’épisode Yacou « Le Chinois ». Ces détenus ont été priés de ne plus mettre les pieds dans les services, et de rester dans leur cellule, en attendant des instructions les concernant. Ces nouvelles dispositions qui confinent les détenus dans leur simple rôle d’homme privé de liberté, s’étendent jusqu’à la gestion des bâtiments. Par le passé, des détenus désignés spécialement, avaient les clés des bâtiments, en attendant que les gardes et responsables de la Maca ne viennent pour le contrôle. Ce n’est plus possible. Car, ces clés leur ont été retirées. Les gardes devront conserver ces clés en tout temps. Ces nouvelles ont fini par ramener l’ordre et la discipline dans ce pénitencier qui a été secoué par le crépitement des fusils d’assaut, le samedi 20 février 2016, ayant occasionné la mort de Yacou « Le Chinois », plusieurs autres détenus et un garde pénitentiaire. Des détenus suspectés d’être proches de Yacou « Le Chinois » ont été mutés dans les prisons de Grand-Bassam (15 km au sud-est d’Abidjan), Dimbokro (231 km au nord-est d’Abidjan) et au camp pénal de Bouaké (330 km au nord d’Abidjan).

M’BRA Konan

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment