02032023Headline:

Mali – 14 janvier: 1ère édition de la journée nationale de la « souveraineté retrouvée »

Sécurité alimentaire : Le colonel Assimi Goïta du Mali sur le front  anti-prévaricationChaque 14 janvier, les Maliens sont désormais invités à manifester leur attachement à leur « souveraineté retrouvée » , en souvenir de la mobilisation populaire contre les sanctions de la Cedeao.

Ce samedi 14 janvier 2023 marque la toute première « journée de la souveraineté retrouvée ». Un jour « chômé et payé » instauré par les autorités en souvenir de la mobilisation du 14 janvier 2022, lorsque les Maliens avaient massivement manifesté contre les sanctions infligées au Mali par la Cédéao.

Au Mali, le 6 janvier 2023, le conseil des ministres a adopté un projet de décret instituant le 14 janvier de chaque année comme « journée nationale de la souveraineté retrouvée ». Selon le compte-rendu de ce conseil, cette date sera célébrée « en souvenir de la grande mobilisation contre les sanctions illégales, illégitimes et inhumaines de la Cedeao et de l’Uemoa. »

Une fiche pratique de quatorze pages a même été conçue à destination des enseignants maliens pour leur indiquer comment parler aux élèves des sanctions imposées l’année dernière par la Cédéao et du « plan de riposte » alors mis en œuvre par Bamako, mais aussi pour vanter les vertus de la transition en cours et du « changement et des réformes globales nécessaires » qu’elle serait en train de porter.

Pour autant, le « rassemblement géant » un temps envisagé pour cette célébration n’aura pas lieu, officiellement pour des raisons de sécurité, comme l’a confirmé à RFI le ministère malien de l’Administration territoriale. La « journée de la souveraineté retrouvée » du Mali doit néanmoins être commémorée sur tout le territoire, selon un programme qui n’a pas été rendu public.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles