06192024Headline:

Mali : des opposants forment un gouvernement parallèle pour défier Assimi Goïta

Exilés à l’étranger, des opposants Maliens ont annoncé mis en place, des institutions transitoires parallèles à l’actuel régime de Bamako, dirigé par le Colonel Assimi Goita.
Des opposants maliens créent des institutions transitoires parallèles
Farouchement opposés au régime de transition à la tête du Mali depuis le coup d’Etat de 2020 contre Ibrahim Boubakar Kéita, des opposants maliens ont créé des institutions parallèles de transition.

Cette initiative, portée par le « Panel des Démocrates Maliens” et la “Convergence pour une transition civile” a abouti à l’installation d’une assemblée citoyenne. Celle-ci a procédé samedi 25 mai, à la désignation des membres du gouvernement.

Le magistrat Mohamed Chérif Koné est désigné Premier ministre. Il cumule aussi les portefeuilles de la Défense et des Sports. De son côté, Adaman Touré est plébiscité à la tête de l’Assemblée citoyenne. Ces opposants précisent que leur gouvernement civil de transition est le seul légitime du Mali.

Ce projet est un affront au régime du Colonel Assimi Goita. À Bamako, la justice a ouvert une procédure judiciaire contre les auteurs de ces agissements qui tendent à saper le crédit de l’Etat et à porter atteinte à la sûreté de l’Etat.

Rappelons que la formation du gouvernement transitoire parallèle intervient dans un contexte marqué par les tensions liées à suspension des activités des partis politiques et associations par le régime de Bamako.

 

What Next?

Related Articles