06152024Headline:

Mali : deux membres de la mission de l’ONU tués dans une attaque

Un assaillant armé non identifié a tué par balles, vendredi, deux officiers de police membres de la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali alors que ceux-ci effectuaient une patrouille près de la ville de Tombouctou, a déclaré le chef de la Minusma.

Deux policiers de la mission des Nations unies au Mali (Minusma) dont une femme, ont été tuées, vendredi 16 décembre, dans une attaque contre leur patrouille à Tombouctou, dans le nord du pays, a annoncé la mission sur Twitter.

“Profondément choqué par le meurtre cet après-midi, à Tombouctou, par un individu armé non identifié, de deux de nos policiers, dont une femme, alors qu’ils étaient en patrouille”, a indiqué sur Twitter El-Ghassim Wane, le chef de la Minusma.

Quatre autres Casques bleus ont été blessés, dont un grièvement, selon la mission et le chef de la Minusma.

L’ONU, principale cible des jihadistes
Par ailleurs, “les assaillants dans leur fuite ont croisé une patrouille des forces armées maliennes (Fama). Après les échanges de tirs, un assaillant a été tué. Côté Fama, il y a un mort et un blessé léger qui a quitté l’hôpital”, a affirmé à l’AFP Bakoun Kanté, gouverneur de Tombouctou, qui assure que la situation est à présent sous contrôle.

Le résumé de la semaine
France 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Une cérémonie pour le Festival du Vivre Ensemble était organisée vendredi à Tombouctou, au monument de la Paix, présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher. “Nous avons fait une brève cérémonie d’ouverture et les officiels, dont le ministre des Sports, se sont retirés”, a déclaré Bakoun Kanté.

La Minusma a envoyé environ 30 minutes après l’attaque “une force de réaction rapide terrestre sur les lieux”, a déclaré à l’AFP un responsable de la mission onusienne à Tombouctou.

Le Mali est en proie aux attaques jihadistes et à des violences de toutes sortes depuis 2012. La Minusma est, avec les forces maliennes, l’une des principales cibles des jihadistes qui visent la présence étrangère et les symboles de l’État.

La Minusma, avec environ 12 000 soldats déployés au Mali, est la mission de l’ONU ayant subi le plus de pertes dans le monde ces dernières années. Plus de 180 de ses membres sont morts dans des actes hostiles.

What Next?

Recent Articles