10242020Headline:

Mali: les grandes décisions de la CEDEAO après la nomination du président de la Transition

A la suite de sa mission au Mali, l’émissaire de la CEDEAO, l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, et son équipe, ont produit un rapport qui a débouché sur un communiqué final de la CEDEAO sur la situation au Mali à appris AbidjanTV.net.
La CEDEAO a indiqué avoir pris acte de la désignation du colonel à la retraite Bah Ndaw comme président de la transition et la félicité pour son investiture. L’instance a ensuite rappelé la mission qui lui incombe désormais et surtout, la formation rapide d’un gouvernement et la mise en place des institutions de la transition. Plusieurs autres points ont fait l’objet de rappel de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest.

« La Mission a également rappelé l’importance d’obtenir la version finale et officielle de la Charte de la Transition prenant en compte les décisions issues des Sommets des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, notamment : la dissolution du CNSP avant/après l’investiture du Président de la Transition ; les responsabilités du Vice-président, chargé de la Sécurité et de la défense ; l’impossibilité pour le Vice-président de remplacer le Président de la transition ; la durée de la transition fixée à 18 mois à compter du 15 septembre 2020 ».

Aussi, en ce qui concerne les sanctions imposées au Mali à la suite du coup d’Etat du 18 aout qui a déposé l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita, l’organisation sous-régionale a indiqué qu’elles seraient levées. « Concernant les sanctions et conformément aux décisions des Chefs d’Etat et de Gouvernement, suite à l’investiture du Président de la Transition, celles-ci seront levées lorsqu’un Premier Ministre civil sera nommé. Un rapport sur ce point sera fait au Président en exercice de la CEDEAO », a indiqué le communiqué de la CEDEAO.

AbidjanTV.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles