07202024Headline:

Man : Un présumé trafiquant d’animaux interpellé avec 2 peaux de panthère

Un présumé trafiquant d’animaux a été mis aux arrêts le mercredi 19 juin 2024, à Man, localité située à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Ce dernier a été interpellé au moment où il s’apprêtait à écouler deux (2) peaux de panthère adulte dissimulées dans un sac.

Arrêté pour flagrant délit de détention, de circulation et de commercialisation illégale de produits fauniques, le prévenu a été amené à l’Uct à Abidjan le 20 juin 2024, avant d’être déféré au Pôle pénal et économique d’Abidjan, le lundi 24 juin 2024.

Pour l’heure, l’affaire a été mise en instruction. Cependant, le mis en cause est derrière les barreaux au Pôle pénitentiaire d’Abidjan (ex-Maca).

Ce hors-la-loi a été pris grâce à la collaboration entre l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (Uct), la Direction de la police forestière et de l’eau du ministère des Eaux et Forêts (Dpfe-Minef). Sans oublier l’assistance technique de Eagle-Côte d’Ivoire.

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que les peaux de panthère saisies proviendraient du Mali, un pays frontalier à la Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, la panthère est inscrite à l’annexe I de la loi ivoirienne n°94-442 du 16 août 1994 portant modification de la loi n°65-255 du 04 août 1965 relative à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse. L’animal est intégralement protégé, donc le transport, la capture, la possession, la commercialisation d’un spécimen vivant ou mort sont formellement interdits.

 

What Next?

Recent Articles