10202017Headline:

Mangou a frolé la mort dans une attaque

Mangou justin

Atteint par des balles de calibre 12 tirées par des malfrats le 14 janvier, à 3 heures du matin, il est actuellement hospitalisé au Centre hospitalier régional (CHR) de Dimbokro.

Ce jour-là, alors que sa famille est endormie, le professeur de mathématiques au lycée moderne de M’Batto qui vient à peine de se coucher après la correction de copies et la préparation de ses cours du lendemain est réveillé par des bruits assourdissants. C’est la porte d’entrée de la maison qui venait d’être cassée à l’aide de briques par des quidams.

A peine le professeur et sa famille ont-ils le temps de se rendre compte de ce qui se passe que trois bandits encagoulés font irruption dans la maison. L’un tenant un fusil calibre 12 et les deux autres des couteaux.

Après avoir maîtrisé les enfants et l’épouse de Mangou Justin, ils éteignent toutes les lumières et lui ordonnent de leur remettre ses biens. Au moment où il ouvre son placard pour satisfaire leur demande, pour une raison inexpliquée, le porteur du fusil pointe son arme sur lui et ouvre le feu.

Atteint aux deux jambes, le professeur s’écroule dans une mare de sang. Le malfrat recharge son arme et veut l’abattre cette fois-ci. Mais son épouse s’interpose en pleurant. La maison est alors passée au peigne fin avant que les bandits ne prennent la poudre d’escampette.

Alertés par les coups de fusils et les pleurs, les voisins accourent. Eux aussi venaient d’être visités par les mêmes gangsters. Transporté d’urgence à l’hôpital de la ville, Mangou Justin sera évacué au Chr de Dimbokro pour des soins intensifs. En attendant sa guérison complète, il se déplace actuellement dans une chaise roulante ou à l’aide de béquilles. Ces faits ont été relatés par le quotidien pro-gouvernemental ‘’Fraternité Matin’’.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment