09182020Headline:

Marcel Gossio annonce l’heure de la réconciliation aux Ivoiriens

GOSSIO M

L’ex-directeur général du Port autonome d’Abidjan, Marcel Gossio, a reçu le prix ordinaire de la réconciliation décerné par la ”Fondation Atouuuuu”, hier dimanche 14 décembre, à l’hôtel du district au Plateau.

Visiblement ému d’être parmi la vingtaine de personnalités distinguées à cet effet, Marcel Gossio a appelé les Ivoiriens à la réconciliation. «L’expérience de la guerre nous impose un comportement de paix. Il y a un temps pour faire la guerre, un autre pour la paix; il y a un temps pour l’adversité, un autre pour le rapprochement; (…) l’heure de la réconciliation, de la solidarité, de la paix a sonné», a déclaré, en substance, Marcel Gossio. Il était accompagné de l’ex-conseiller de Laurent Gbagbo, Alphonse Voho Sahi et de Augustin Comoé, tous cadres du Front populaire ivoirien (Fpi).

M Gossio a appelé les Ivoiriens, en général, et les populations de l’ouest, en particulier, à s’engager dans le processus de réconciliation. «N’ayons pas peur de la réconciliation, car c’est par elle que nous allons reconstruire. Elle s’impose à tous les Ivoiriens. Je vous exhorte au pardon et à la tolérance. J’ai pris l’engagement, auprès de mes parents, de m’engager résolument sur le chemin de la réconciliation. Il nous faut briser les murs de la méfiance», a-t-il lancé.

Pour lui, si la réconciliation est un impératif, sa réalisation nécessite des sacrifices de la part du gouvernement. Entre autres sacrifices, relève-t-il, la résolution ferme et définitive des problèmes fonciers, le dégel des avoirs des proches de l’ancien président. Sans oublier la libération des partisans de Laurent Gbagbo encore dans les liens de la détention.

Sur la question du foncier rural, Marcel Gossio a souhaité que le gouvernement réduise le coût du certificat foncier pour le rendre accessible aux populations. «Quelles que soient nos chapelles (politiques), nous avons l’obligation de faire la paix. Comme Gbagbo le disait, le chien qui a vu le lion et celui qui ne l’a pas pas vu n’ont pas les mêmes manières de marcher. Nous avons vu le lion de la guerre, sachons marcher vers la paix», a-t-il lancé.

Avant l’intervention de l’ex-directeur général du (…)Lire La suite sur Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles