09252017Headline:

Marche de la CNC ‘’Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ce que Ouattara fait de la RTI

marche

Marche de la CNC sur la RTI: ‘’Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ce que Ouattara fait de ce média d’Etat’’

Une partie de l’opposition regroupée au sein de la Coalition nationale du changement (CNC) a procédé à une marche devant la télévision ivoirienne et la Commission électorale indépendante (CEI), à Cocody ce lundi 28 septembre 2015. Un dispositif impressionnant de la police nationale était posté tôt le matin sur les lieux pour canaliser la manifestation. Ils étaient plus d’un millier d’hommes et de femmes présents à cette rencontre. La procession qui a débuté à 10 heures devant l’hôtel communal de Cocody s’est arrêtée pendant une heure devant la télévision ivoirienne avant de mettre le cap sur la CEI. Des figures de proue de l’opposition, candidats officiels à la présidentielle d’octobre 2015, notamment Charles Konan Banny, Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin dit KKB, Gnangbo Kakou étaient en première ligne de la marche. ‘’Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ce que Ouattara fait de ce média d’Etat’’, a martelé Mamadou Koulibaly, président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER). Il a , au nom de 5 candidats parmi les 10 à la présidentielle prochaine, demandé que ‘’la liste électorale soit mise à plat et ré-établie’’ du fait de l’exclusion de ce fichier de 3,03 millions d’électeurs, a-t-il regretté. M. Koulibaly a appelé, par ailleurs, les agents de la Maison bleue à plus de professionnalisme pour redonner à la télévision nationale son caractère de média public. ’’Vous n’êtes pas fatigués de montrer la même personne à la télévision matin, midi et soir?’’, s’est-il agacé. KKB a invité, pour sa part, le président de la République ‘’à revoir l’environnement électoral’’ car a-t-il dénoncé, ‘’vous ne pouvez pas être juge et arbitre dans ces élections’’. Un autre candidat à la présidentielle, Gnangbo Kacou a, quant à lui, proposé ‘’une table-ronde’’ de l’opposition avec le président de la République en vue d’assainir le jeu électoral.
On pouvait apercevoir au nombre des marcheurs, Akoun Laurent (FPI), Aboudramane Sangaré (FPI), Ouattara Gonzié (RPP).

Danielle Tagro

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment