10192018Headline:

Maurice Kakou Guikahué lors de sa visite à Simone Gbagbo, voici ce qu’il à révélé.

En meeting de campagne pour le candidat du PDCI-RDA aux régionales dans le Gôh, Bodi Kouassi Théodore, Maurice Kakou Guikahué a levé plusieurs coins de voile sur ses relations avec l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo. Le secretaire exécutif du parti dirigé par Henri Konan Bédié a rappelé quelques souvenirs datant de plusieurs années et parlé de sa récente visite à Simone Gbagbo après sa sortie de prison. Ci-dessous, de larges extraits de son discours tenu devant les parents du «Woody de Mama» à Ouragahio et Bayota.

«On dit que Guikahué ne s’entend pas avec Gbagbo, qu’est ce qu’il vient faire ici ? Je vais vous dire aujourd’hui que les jumelles de Gbagbo sont nées prématurées à Cocody. Il n’y avait pas de couveuses, …, je les reçues et j’ai mis ces deux petites dans une couveuse au Chu de Treichville. J’étais ministre de la Santé quand Laurent Gbagbo a fait son accident de la circulation. Je me suis assis à son chevet, car je me suis dit que si quelque chose lui arrivait, je serais indexé, moi ministre du Pdci-Rda à l’époque. Quand Gbagbo a ouvert les yeux, il a dit : «Maurice, tu es là, c’est bien. Et ta femme ? «Il parlait de Simone. Je lui ai dit qu’ «elle se trouve au bloc opératoire». Il m’a dit : «il faut bien faire… sinon c’est toi qui va faire le deuil et le veuvage…», a témoigné Maurice Kakou Guikahué.

Revenant sur sa récente visite à Simone Gbagbo après sa sortie de prison, le secretaire exécutif du PDCI-RDA a fait ces confidences: « Elle m’a dit que le premier miracle, c’est qu’elle est sortie de prison, le deuxième miracle, c’est que Guikahué a mis son pied dans la maison de Gbagbo, le troisième miracle, c’est que Gbagbo sortira de prison ». En clair, le message que l’ancien président de l’Institut de cardiologie d’Abidjan veut faire passer est celui de la réconciliation nationale. « Pour moi, le passé est passé. La Bible dit qu’il y a un temps pour se quereller et il y a un temps pour se réconcilier. Pour moi, le passé est passé, on doit tout oublier et tout recommencer. Nous sommes dans le temps de la réconciliation, ceux qui ne veulent pas de la réconciliation, laissons les où ils sont et avançons », a-t-il lâché.

David YALA

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment