06232018Headline:

Méambly pour la 4è fois chez Blé Goudé et Gbagbo à la prison de la CPI

Après deux semaines de séjour en Europe où elle a eu plusieurs rencontres dans le cadre de la promotion de ses deux projets de lois pour la paix en Côte d’Ivoire, notamment la rencontre avec le Conseiller diplomatique de l’Assemblée nationale française, Xavier-Cyrille Brun, le vendredi 27 octobre 2017, la mission du groupe parlementaire « Agir pour le peuple » du parlement ivoirien est rentrée à Abidjan dans la nuit du vendredi 3 novembre 2017.

Mais avant de quitter l’Europe, les parlementaires ivoiriens étaient aux Pays-Bas à La Haye où le président du groupe parlementaire, Evariste Méambly a eu un rendez-vous de travail de 3 heures de temps, le jeudi 2 novembre 2017, avec l’ex-ministre Charles Blé Goudé. « Je ne peux être en Europe sans passer saluer mon frère et ami Charles Blé Goudé », a expliqué le député Méambly qui, rendant compte de cette rencontre, a dit avoir fait le tour de l’actualité ivoirienne avec son hôte. « Il m’a réitéré ses encouragements dans mon combat pour la paix en Côte d’Ivoire », a-t-il dit de ce 4ème entretien avec le fondateur du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) en moins de quatre mois. « Je n’ai pas véritablement échangé avec le président Laurent Gbagbo qui, il faut le dire, était très occupé ce jour par la visite de deux autorités. Je lui ai toutefois fait mes civilités à mon arrivée et à mon départ. Je peux vous dire qu’il se porte à merveille et de toutes mes visites à la Cpi, c’est au cours de celle-là que je l’ai retrouvé tout en forme décontractée. Car, il était en pantalon jeune appelé communément « chasseur » et en paire de basket tout blanc de marque Lacoste. Et je l’ai même taquiné en lui disant : « Monsieur le président, vous êtes très jeune ce matin pour nous revenir en Côte d’Ivoire. Et, il m’a répondu qu’il est prêt et habillé comme un grand golfeur. C’est dire que le « père » et le « fils » étaient heureux de se revoir », nous a précisé Méambly Evariste à sa sortie de la prison de Scheveningen à La Haye.

Le député d’Azaguié, Alain Ekissi, Secrétaire général du groupe parlementaire « Agir pour le peuple », membre de cette mission de parlementaires, a, lui, profité du temps de visite de son président à Charles Blé Goudé, pour visiter le Palais de justice de la Cour pénale internationale (Cpi). « Vous savez qu’on ne peut pas être ivoirien et être ici sans émotion. C’est vous dire tout le sentiment difficilement exprimable qui m’anime lorsque je visite ces locaux », a-t-il, pour sa part, dit, à sa sortie de la Cpi.

En juillet et septembre 2017, le groupe parlementaire « Agir pour le peuple » a déposé sur la table de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, deux propositions de lois, portant la première sur l’amnistie et la seconde sur l’indemnisation des victimes des crises connues par la Côte d’Ivoire depuis 2002. Depuis, ces projets de lois attendent d’être étudiés par l’ensemble des députés ivoiriens et en attendant, ses prometteurs parcourent tout le pays et le monde entier pour expliquer le bien-fondé de ces textes pour la Côte d’Ivoire qui, malgré tous les grands discours, connait depuis la mort du président Houphouët-Boigny, une profonde crise entre ses enfants.

Outre les quatre visites à La Haye pour recueillir les avis et suggestions de l’ex-président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, qui sont des leaders d’opinions importants dans la résolution de la crise ivoirienne, le groupe parlementaire de Méambly Evariste a eu de nombreuses rencontres avec les ambassades accréditées en Côte d’Ivoire comme la Suisse, la Belgique, la Grande Bretagne, le Canada, l’Afrique du Sud etc. Tout comme des échanges avec les leaders de partis politiques comme le Rassemblement des républicains (Rdr), le Front populaire ivoirien (Fpi), l’Union républicaine pour la démocratie (Urd), le Parti ivoirien des travailleurs (Pit), des leaders de la société civile, des religieux, les Organismes internationaux tels le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’Institut national démocratique pour les affaires internationales (Ndi)…

Source : Service communication du président Méambly

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment