04222024Headline:

Médecin tabassé au CHU de Treichville : Ce qui s’est réellement passé

Un parent de patient a tabassé un médecin au CHU de Treichville le 13 février 2024. Un responsable du Syndicat des internes et anciens internes des hôpitaux de Côte d’Ivoire revient sur l’affaire.

Un médecin en fonction au CHU de Treichville a été battu par le parent d’un patient le mardi 13 février 2024. Un responsable du Syndicat des internes et anciens internes des hôpitaux de Côte d’Ivoire (SYNIAIH), joint par AAbidjantTv.net , est revenu sur les faits.

En effet, le responsable syndical nous a confié que le jour des faits, le médecin en question était de garde au Centre hospitalier universitaire de Treichville. Quand il a pris son service, un malade souffrant d’AVC (Accident vasculaire cérébral) était hospitalisé. Malheureusement, le patient est décédé. Les parents du défunt, attristés par le décès de leur proche ont commencé à le pleurer.

Selon le syndicaliste, le médecin de garde s’est approché de la famille éplorée afin de leur demander de quitter la salle d’hospitalisation pour ne pas déranger les autres malades. Mal lui en prit. L’un des parent du patient décédé n’a pas d’utiliser tout apprécié l’approche du médecin. Il s’est mis à le rouer de coups.

Le responsable du SYNIAIH a aussi mentionné que son confrère n’a pas riposté du fait de l’âge avancé de son bourreau. Concernant l’état de santé du médecin agressé, on apprend qu’il a subi un traumatisme.

Après l’agression, le Syndicat des internes et anciens internes des hôpitaux de Côte d’Ivoire est monté au créneau pour dénoncer cet acte. Pour le SYNIAIH, cette agression n’est pas un cas isolé, mais le 3e du genre en peu de temps, suivant deux cas similaires à Bouaké et à Abidjan, indique le syndicat dans un communiqué.

Le SYNIAIH a même lancé un mot d’ordre de cessation d’activités pour une période de 72 heures. Lors d’une rencontre avec le directeur de cabinet du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, le syndicat a demandé que des mesures strictes pour éviter qu’un autre médecin ne soit battu.

Le collaborateur du ministre Pierre Dimba a promis qu’un communiqué sera produit dans ce sens. Il obtenu du syndicat la levée du mit d’ordre de grève.

What Next?

Recent Articles