02262024Headline:

Médicaments vétérinaires : le Burkina Faso veut réduire sa dépendance de l’extérieur

Le Burkina Faso a entamé depuis le 29 janvier, des démarches auprès de la firme chinoise « Lihua Pharma », pour sceller un partenariat devant lui permettre de réduire sa dépendance de l’extérieure en ce qui concerne les médicaments vétérinaires.
Le Burkina Faso vise à renforcer son autonomie en médicaments vétérinaires
Une délégation burkinabè conduite par le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO, séjourne depuis ce 29 janvier 2024, à Shijiazhuang, en République populaire de Chine.

PUBLICITÉ
Cette mission s’inscrit dans le cadre de l’établissement d’un partenariat stratégique et commercial avec la firme chinoise « Lihua Pharma » pour le démarrage des activités de la Centrale d’Achat des Médicaments Vétérinaires (CAMVET).

« Lihua Pharma » est une firme chinoise spécialisée dans la production de médicaments vétérinaires tels que les antiparasitaires, les antibiotiques solides ou liquides et les vitamines. Ce géant chinois de la santé animale dessert au moins cinquante pays à travers le monde.
Situant le contexte de cette visite, le ministre délégué chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO a confié que le ministère en charge des Ressources animales, à travers la CAMVET, met un accent particulier sur la lutte contre les maladies animales qui empêchent le développement du secteur de l’élevage au Burkina Faso.

« Nous sommes dans une dynamique de diversification de nos partenariats. Nous voulons aussi réduire la dépendance du Burkina Faso vis à vis de l’extérieur en mettant en place une unité de production dans notre pays. Lihua Pharma est prête à nous accompagner dans cette perspective. Nous pensons que c’est une bonne nouvelle pour nos producteurs, mais aussi pour nos étudiants et chercheurs ».

Selon le Directeur général de « Lihua Pharma », monsieur Ning ZHENXING, son entreprise est actuellement la plus grande productrice de médicaments dans le domaine vétérinaire en République populaire de Chine. « Nous sommes particulièrement intéressés par ce partenariat avec le Burkina Faso parce que nous sommes une firme mondialement reconnue. Nous avons la capacité de fournir des médicaments vétérinaires de qualité, mais également en quantité. Notre volonté est d’accompagner le Burkina Faso dans le développement de la santé animale », a indiqué monsieur ZHENXING.

Par ailleurs, le directeur général de la CAMVET, Dr Henri KABORE a affiché sa satisfaction au vu des échanges et des visites qui ont permis de s’assurer de la capacité du partenaire chinois à livrer des produits de qualité et à des coûts accessibles aux producteurs.

What Next?

Recent Articles