06262017Headline:

Migration “inhumaine”: un plan de lutte lancé à Abidjan sous constat de paradoxe

Financé par la République Fédérale d’Allemagne (RFA), le projet de la réduction de la migration irrégulière par la sensibilisation en Côte d’Ivoire a été lancé, jeudi 15 juin 2017, à Abidjan.

Le projet vise à lutter contre la migration irrégulière à travers une campagne d’information dite préventive destinée aux jeunes de 17 à 35 ans. L’objectif est de sensibiliser les candidats potentiels à la migration irrégulière aux dangers  encourus.

Le ministre de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Ay Coulibaly a dit à cette occasion : « Nous n’avons pas le droit de fermer les yeux sur cette tragédie qui nous concerne au premier chef. Pourquoi ? Parce que notre pays se classerait parmi les plus gros fournisseurs de migrants. On avance le chiffre de 13 à 14 000 Ivoiriens. (…) Une question nous hante. Comment des jeunes Ivoiriens peuvent-ils partir à l’aventure alors que notre pays enregistre de si bons résultats sur le front économique ? Comment peuvent-ils prendre tant de risques, alors que notre pays est redevenu attractif et bénéficie de la confiance de la communauté internationale ? Paradoxe des paradoxes ».

Sur un financement de la République Fédérale d’Allemagne, l’Organisation pour les migrations  (OIM) va apporter un soutien de plus de 300 millions de FCFA. « C’est incontestablement une bonne nouvelle », reconnait le ministre.

Pour Klaus Bernard, ambassadeur de la RFA, en Côte d’Ivoire, ce projet vise à combattre cette migration qu’il a qualifiée d’inhumaine : « Un migrant illégal venant de la Côte d’Ivoire n’a aucune chance de bâtir une vie en Europe. Ils sont exploité, maltraité meurent et son vendu dans le Sahara comme des esclaves. Cette migration mortelle et inhumaine doit s’arrêter. Je nous souhaite un franc succès ».

Hilaire GUEBY

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment